Nintendo : « Star Fox Zero » peine à convaincre

Annoncé mardi par Nintendo, « Star Fox Zero » est jouable sur le stand de l’entreprise japonaise à l’E3. Le verdict nous laisse un peu sur notre faim.

« Star Fox Zero » n’est certainement pas le jeu le plus beau qui soit proposé. Mais comme « Star Fox » nous avait fait palpiter à l’époque, on espère retrouver le même genre de sentiment en l’essayant.

Les passages en rase-mottes à ras de l’océan, les transformations en robot pédestre, l’exploration des planètes, le puissant tank ou les péripéties des coéquipiers du héros sont là pour donner une ambiance, mais voilà, c’est un peu tout.

Le fait d’afficher l’action sur le téléviseur en vue de dos et sur l’écran de la manette en vue cockpit est certes utiles vu qu’un mode sert au pilotage et l’autre à la visée. Par contre, l’incessant va-et-vient de l’un à l’autre devient vite lassant. C’est d’autant plus navrant que les développeurs ont donné une certaine lenteur au jeu pour permettre au joueur de suivre l’action, ce qui est justement au détriment de la nervosité proposée par les épisodes précédents.

En ne suscitant pas des poussées d’adrénaline, « Star Fox Zero » a de la peine à convaincre, à donner envie d’y jouer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFairphone : un second smartphone, toujours équitable
Article suivantInbox by Gmail : une nouvelle approche pour les rappels

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here