Nokia Lumia : en France au début du mois de juin

Tout récemment détrôné du premier rang mondial par Samsung, Nokia mise beaucoup sur sa série Lumia en lançant sa deuxième vague de Windows Phone.

Nokia s’apprête à lancer sa seconde vague de commercialisation des Lumia, en France notamment.

Pour commencer, Nokia misera sur le Lumia 610 en entrée de gamme. Vendu « nu » 249 euros hors abonnement, le smartphone Windows Phone 7.5 d’entrée de gamme est équipé d’un cran de 3,7 pouces et abrite un SoC Qualcomm Snapdragon à 800 MHz.

Le Lumia 900 pour sa part supplantera l’actuel Lumia 800 en surfant sur la vague des smartphones haut de gamme à grand écran. Doté d’un écran de 4,3 pouces, il abrite un SoC Qualcomm Snapdragon mono-cœur cadencé à 1,4GHz et bénéficie d’une connectivité DC-HSDPA lui permettant d’atteindre les 52 Mbps en 3G.

Finalement, le Nokia 808 PureView sera aussi commercialisé en juin. Il avait créé la surprise au MWC 2012 avec son capteur photo hors du commun. Ce smartphone fonctionnant sous Nokia Belle arbore un objectif Carl Zeiss et un capteur de 41 millions de pixels qui promettent de produire d’excellentes photos de 5 mégapixels au moyen d’un procédé de sous-échantillonnage
Orange a d’ores et déjà prévu de commercialiser une variant NFC du Nokia Lumia 610.

Le Lumia 900 devrait être proposé par plusieurs opérateurs au prix public de 600 euros, hors abonnement.

C’est The Phone House qui a l’exclusivité du 808 PureView, qui le vendra 600 euros hors abonnement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInternet : le trafic quadruplera d’ici 2016 !
Article suivantSamsung Galaxy S3 : quel est le meilleur smartphone du moment ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here