Nom de code « halfbeak » : HTC travaille sur sa première smartwatch

On apprend que HTC serait en train de travailler à la conception de sa première montre connectée, un projet qui a pour nom de code : halfbeak.

Lorsqu’Android Wear a été annoncé il y a une année et demie, HTC était répertorié dans la liste des partenaires. Depuis, on n’a pas encore vu d’accessoire connecté de la marque taiwanaise utilisant justement Android Wear. Cela pourrait prochainement changer.

On apprend en effet que HTC serait en train de travailler au développement de sa première montre connectée, un projet qui serait baptisé « halfbeak », un nom qui correspond à un poisson.

Selon des sources proches du projet, cette montre devrait être ronde et embarquerait un écran d’une résolution de 360 x 360 points.

Grâce à une circulaire interne à HTC, on sait également que la marque taïwanaise compte organiser un événement le 29 septembre prochain, un rendez-vous où il serait prévu de présenter deux choses. De là, pourquoi ne pas imaginer que HTC ne présente pas un nouveau smartphone et sa smartwatch à cette occasion ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’Apple TV a droit au tvOS et à Siri
Article suivantQu’est-ce que l’iPhone 6S apporte de plus ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here