Accueil » Science » Notre Lune résulterait d’une collision survenue il y a 4,4 milliards d’années

Notre Lune résulterait d’une collision survenue il y a 4,4 milliards d’années

Plusieurs hypothèses expliquent la naissance de notre Lune. Une nouvelle étude renforce l’idée que notre satellite est né d’une collision entre la Terre et un corps céleste de la taille de Mars.

Pour expliquer la formation de la Lune, le scénario le plus simple suppose une collision entre la Terre et un astre de la taille de Mars, 100 millions d’années environ après la naissance du Système solaire. Mais encore faut-il arriver à le prouver.

Alors que la composition de la Lune est presque exactement la même que celle de la Terre, ce scénario implique que 80% de ces composants devraient provenir de ce corps étranger.

Alors que chaque corps du système solaire possède une signature isotopique particulière, la probabilité qu’un impacteur puisse avoir la même composition est pratiquement nulle.

En fait, une étude révèle que cette situation pourrait être relativement commune. « Nous avons fait tourner des modèles avec un millier de corps d’une centaine de kilomètres de diamètre et d’un millier de kilomètres environ», détaille Sean Raymond, chercheur CNRS au laboratoire d’astrophysique de Bordeaux et coauteur de l’étude. «Nous avons alors regardé les grands impacts ayant touché la protoplanète la plus similaire à la Terre. Dans 20 à 30 % des cas, la composition de l’impacteur était très proche ».

Grâce à cette découverte, il n’est plus nécessaire d’avoir des scénarios exotiques de formation de a Lune qui mettent en jeu des nuages de débris ou autres.
« C’est un travail de première importance », souligne Marc Chaussidon, spécialiste de la formation du Système solaire au Centre de recherches pétrographique et géochimique de Nancy. « Il reste néanmoins à voir si les hypothèses faites dans le modèle sont pertinentes et si on peut retrouver les signatures isotopiques d’autres éléments comme le silicium ».

« Nous étions très excités par nos premiers résultats donc nous n’avons pas encore regardé plus avant. Mais nous allons maintenant travailler avec des modèles plus fins et regarder d’autres isotopes pour voir où cela nous mène. Je pense néanmoins que dans cinq ou dix ans, nous aurons une modélisation réaliste de la formation de la Lune », explique Sean Raymond.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

La vidéo d'un petit céphalopode violet fait le buzz avec plus de 2 millions de vues

Plus de 2 millions de vues pour la vidéo de ce petit céphalopode violet

Un petit céphalopode violet attise la curiosité des scientifiques, mais aussi celle du grand public. …

Un commentaire

  1. « après la naissance du système solaire »… ca veut que le système solaire, avait, comme tous les êtres vivants, au moins un parent, et qu’il lui ressemble ?
    Qu’on appelle la limite de notre « vision » le big bang, et que certains transforment cette idée pour plaire aux religieux, c’est une chose, mais parler de la naissance du système solaire, qui est estimée en temps, un concept inventé par l’humain… le temps n’est pas obligatoirement que ce qui est entre le début et la fin: pourquoi la limite de notre vision devrait être l’accouchement du système solaire alors qu’on ne connait même pas ses parents ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *