Le nouveau Toyota RAV4 Hybride sous la loupe

En associant son expérience de 20 ans en matière de SUV compacts et sa technologie Full Hybrid, Toyota propose le nouveau RAV4 Hybride. Gros plan sur ce véhicule qui veut conquérir l’Europe.

S’imposer sur le marché européen du SUV n’est pas une chose aisée tant il est disputé. Cela n’empêche par Toyota d’avoir de grosses ambitions pour son nouveau RAV4 Hybride. Il faut dire que la marque a associé une expérience de 20 ans en matière de SUV compacts et sa technologie Full Hybrid pour concevoir ce véhicule.

En embarquant différents blocs thermiques, tous homologués Euro 6, avec un ou deux moteurs électriques, selon que le modèle soit traction ou 4×4, le RAV4 Hybride affiche de la puissance et de la performance pour une consommation faible et des émissions basses. Le modèle 197 ch accélère ainsi de 0 à 100 km/h en 8,3 secondes alors qu’il ne consomme que 4,9 l/100 km pour des émissions de CO2 de seulement 115 g/km. En fait, le RAV4 Hybride est le RAV4 le plus puissant jamais commercialisé en Europe.

Sur ce modèle Toyota a aussi soigné l’agrément et le raffinement de la conduite en optimisant le comportement dynamique du SUV, ainsi que son confort routier, par exemple avec un habitacle plus silencieux et plus fonctionnel.

La motorisation hybride est le principal argument commercial mis en avant par Toyota. En y regardant de plus près, le nouveau RAV4 Hybride a bien d’autres atouts à faire valoir. Il s’agit par exemple des quatre modes de conduite proposés qui permettent au conducteur de piloter son véhicule selon son humeur, de l’hypersilencieux 100% électrique à la sportivité maximale. On peut aussi citer le système E-Four qui permet de passer en douceur de deux à quatre roues motrices.

Il ne faut surtout pas oublier la sécurité. En embarquant le Toyota Safety Sense, le RAV4 Hybride a droit à toute une palette de dispositifs de sécurité active. Il s’agit du système de sécurité précollision (PCS) avec détection des piétons, de l’alerte de franchissement de ligne (LDA), de la gestion automatique des feux de route (AHB), du régulateur de vitesse adaptatif (ACC) et de la lecture de panneaux de signalisation (RSA). Il faut y ajouter le moniteur d’angle mort (BSM), l’avertisseur de circulation arrière (RCTA), ou encore le contrôle de stabilité de l’attelage (TSC).

Le nouveau RAV4 Hybride embarque aussi quatre caméras extérieures pour son système de vision 360° qui offre une image panoramique des abords du véhicule à faible allure. Il s’agit d’une aide précieuse lors des manœuvres et du stationnement.

L’habitacle allie fonctionnalité et confort. La console centrale a droit à un écran couleur de 7 pouces qui accueille le système multimédia de Toyota (autoradio AM/FM, lecteur de CD/MP3, connectivité mains libres Bluetooth), ainsi qu’un port USB pour baladeurs. La planche de bord se veut pratique et confortable, tout comme l’accoudoir central, comme tous les petits détails soignés qui apportent de petits plus, comme la modularité des rangements, le choix des ambiances intérieures et autres.

Question prix, le RAV4 Hybride est affiché à partir de 28 000 euros dans sa version RAV4 143 D-4D Active. Dans sa version RAV4 151 VVT-i AWD Lounge, il est affiché à 37 600 euros, voire même 40 000 euros dans sa déclinaison RAV4 Hybride AWD Design Business.

En clair, le RAV4 Hybride a de quoi plaire à de nombreux automobilistes. Ses atouts sont nombreux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRoute ou course, il faut choisir la Lotus 3-Eleven que l’on veut
Article suivantAffichage de la batterie : oui, l’iPhone 6s a réellement un problème !

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here