La nouvelle Lexus LS et le savoir-faire des maîtres-artisans Takumi

Les innovations stylistiques de la nouvelle limousine de luxe, Lexus LS, se distinguent par des éléments intrigants qui incarnent la quintessence du savoir-faire des Takumi, les maîtres-artisans de Lexus, et qui confèrent un raffinement inégalé, même dans cette prestigieuse catégorie de voiture.

Lexus a suivi une nouvelle approche pour créer des finitions originales en s’inspirant de la culture japonaise et en associant l’esthétique traditionnelle aux techniques de fabrications sophistiquées. Pour les clients, le résultat va au-delà du plaisir des yeux et du toucher en s’adressant directement à leur imagination.

Regardez par exemple le plissé des garnitures de contre-portes, un effet créé en appliquant l’art ancestral du pliage du papier, l’Origami.

Cette interprétation d’un art japonais traditionnel a guidé la vision du designer en chef de la voiture Koichi Suga : « Nous sommes une marque de luxe japonaise, en tant que telle, nous voulions reprendre des éléments de la culture japonaise et rappeler la séduction intemporelle exercée par l’artisanat japonais pour révéler la nature artistique de la marque Lexus. »

Koichi Suga a précisé ses idées à un designer coloriste qui travaille avec un artisan spécialiste du travail des textiles à Kyoto. Ensemble, ils ont mis au point une nouvelle technique de plissé des tissus baptisée « Hand Pleats » pour créer un motif tridimensionnel aussi agréable à regarder qu’à toucher.

Il a fallu quatre années pour développer le procédé de plissage du tissu qui exige un travail exclusivement à la main. Il se hisse au niveau des meilleurs artistes de l’Origami. Chaque coupon d’Alcantara doit être plié avec précision comme une feuille de papier, chaque pli se rabattant avec exactitude sur le suivant pour obtenir cet effet plissé.

A l’intérieur de la LS, les jeux d’ombre et de lumière sur le plissé des contre-portes contribuent à créer un espace élégant et chaleureux. Ce travail pour créer un habillage tridimensionnel sur les contre-portes est l’apanage exclusif de la nouvelle LS et il exige un tel niveau de savoir-faire que seuls certains marchés proposeront cette finition.

Koichi Suga apprécie la perfection du résultat : « Le motif créé par le tissu a la faculté de changer d’aspect et de caractère selon qu’on le contemple à la lumière du jour ou de la nuit, mis en valeur par l’éclairage intérieur de la LS. Il crée un espace confortable dans lequel le conducteur et les passagers sont enveloppés par l’élégance. »

Pour qu’une voiture prétende à être davantage qu’un moyen de transport, elle doit accorder une grande attention aux détails. Elle doit créer un environnement confortable qui traduit le goût et le discernement, et inviter à y passer du temps.

Pour Lexus, il s’agit d’anticiper vos besoins avec discrétion en appliquant les principes de l’hospitalité de l’Omotenashi pour vous offrir un espace intérieur luxueux, riche du savoir-faire des maîtres-artisans Takumi. La nouvelle LS, limousine porte-drapeau de la marque, exalte comme jamais toutes ces qualités.

Le verre gravé à la main, inspiré par la grande tradition de la verrerie japonaise Kiriko, est un exemple du niveau de finition ultime offert par la nouvelle LS pour laquelle Lexus voulait une ornementation élégante et distinctive qui lui confère un statut unique parmi les véhicules contemporains.

C’est une première mondiale dans un véhicule de série, elle illustre parfaitement la façon dont Lexus s’approprie le savoir-faire des maîtres-artisans japonais pour créer une proposition innovante et élégante.

Les maîtres verriers spécialistes du Kiriko ont travaillé en étroite collaboration avec les designers et les ingénieurs de Lexus pour transposer leur technique du verre gravé à la main. Le verre est taillé pour reproduire les délicats motifs traditionnels du Kiriko avant d’être poli plusieurs fois pour obtenir un brillant satiné.

La nouvelle LS intègre dans ses contre-portes des inserts en verre Kiriko qui créent un contraste visuel et tactile saisissant avec la sellerie cuir surpiquée, la poignée en métal et l’Origami plié à la main. Cette finition en verre, d’aspect élégant et délicat, est pourtant remarquablement robuste grâce à une technique de renforcement sophistiquée.

Son design confère à la LS une élégance artistique distinctive qui illustre l’attention portée par Lexus à chaque détail.

Le designer en chef Koichi Suga est fier du résultat : « Cette ornementation spéciale incarne le meilleur des deux mondes – elle est à la fois un produit industriel et une œuvre d’art. Comme les contre-portes Origami, elle offre un aspect changeant selon l’angle de vue et l’heure de la journée. »

Dans un monde dominé par les matériaux de haute technologie, le bois, matériau naturel et multiple, continue d’incarner une certaine idée du luxe et de l’artisanat. D’ailleurs, les constructeurs automobiles l’utilisent comme un marqueur de la qualité de leurs véhicules.

Lexus ne se contente pourtant pas d’intégrer des inserts en bois. Pour la nouvelle LS, sa limousine porte-drapeau, la marque a exploré de nouvelles façons de travailler les bois de placage pour réaliser des designs uniques qui confère à la LS un statut unique, empreint d’une nouvelle esthétique à laquelle les amateurs éclairés seront sensibles.

Les matériaux bruts ont été sélectionnés avec soin et confiés aux maîtres-artisans Takumi pour créer les inserts en Bois Précieux qui fusionnent la beauté naturelle du bois et le design audacieux de Lexus.

Inspirée par les motifs du bois Shimamoku, elle associe avec finesse les procédés traditionnels de travail du bois avec les techniques sophistiquées de découpe au laser employées au Japon afin de produire pour la nouvelle LS trois inserts riches en contrastes : Bois Précieux Organique, Bois Précieux Herringbone et Bois Précieux Noyer mat et Métal. L’accent a été mis sur l’obtention de contrastes audacieux entre l’ombre et la lumière pour conférer au grain et à la couleur du bois un aspect plus profond.

Les inserts en Bois Précieux Organique s’inspirent de l’image d’un brasier. Il a fallu plus d’un an de travail pour le mettre au point. La finition évoque les flammes vacillantes grâce à la superposition des feuilles de placage et l’application d’un vernis naturel qui accentue la profondeur du grain.

Le bois provient d’une exploitation durable et responsable de pins kauri (Agathis), une essence originaire d’Asie du Sud-Est. Les minces feuilles de placage sont superposées sur plusieurs couches puis le maître-artisan Takumi les tranche avec précision perpendiculairement au fil du bois pour obtenir le motif désiré. Les méandres et les contrastes étonnants créés par ce procédé correspondent à une nouvelle façon pour Lexus de séduire ceux qui attachent de l’importance à une qualité hors du commun et à un design futuriste.

Et comme le grain d’un morceau de bois est aussi unique que vos empreintes digitales, l’aspect et l’effet produits seront légèrement différents dans chaque Lexus pour souligner le caractère individuel de chaque voiture fabriquée par Lexus.

Les inserts Bois Précieux ponctuent tous les éléments essentiels de l’intérieur de la nouvelle LS comme le levier de vitesse et l’entourage des poignées de porte où il complète le cuir le plus fin dans une harmonie de couleurs qui contribue à la belle facture de l’habitacle et à sa qualité hors pair.

Imaginez que vous puissiez arriver physiquement et mentalement plus reposé et détendu, après un Iong voyage, qu’au moment où vous avez pris place dans le siège de la voiture. C’est exactement l’objectif que les designers de la nouvelle limousine de luxe Lexus LS se sont fixés. Ils ont associé le meilleur du savoir-faire des maîtres-artisans Takumi et de la tradition japonaise de l’hospitalité Omotenashi, pour offrir un confort et des possibilités de réglage d’un niveau inédit dans un véhicule Lexus.

Dans l’esprit de l’Omotenashi, Lexus a voulu offrir aux passagers de la nouvelle LS un niveau inégalé de confort et d’agrément.

Cette volonté exigeait une nouvelle conception de siège désormais capable de proposer 28 réglages différents pour que chacun puisse trouver la position idéale.

Les sièges avant réglables électriquement offrent 28 possibilités pour avoir la meilleure configuration quelle que soit sa stature, sa morphologie ou sa préférence. Le maintien latéral est excellent, l’assise stabilise le bassin et la posture, et les renforts aux épaules contribuent au ressenti de la direction. Cette conception établit une nouvelle référence en termes de confort de conduite et de roulage.

Les sièges offrant une fonction de massage ne sont pas nouveaux mais Lexus en a perfectionné les caractéristiques en consultant les experts japonais du Shiatsu pour définir le niveau de pression, les zones corporelles où le massage doit se concentrer et dans quel ordre le réaliser.

Les connaissances de ces experts ont été mises à profit pour intégrer les poches d’air dans le dossier et l’assise des sièges qui massent le dos et la zone lombaire afin de procurer une détente physique et mentale.

Le soin extrême apporté à la conception est tel que les passagers ont le choix entre sept programmes de massage dont chacun se déroule sur un cycle de 15 minutes.

Une fonction de chauffage fait son apparition en première mondiale pour les sièges arrière. Elle comprend deux unités de chauffage dédiées situées au niveau des épaules et de la partie inférieure du dossier pour cibler ces deux zones afin d’éviter de soumettre tout le corps à la sensation de chaleur.

Le voyage offre ainsi une possibilité sans précédent de vivre une expérience automobile totalement relaxante.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentLe Groupe Maroc Telecom réaffirme son engagement pour le développement des télécoms en Afrique
Article suivantComment les Danois gèrent-ils le gaspillage alimentaire et quelles sont les leçons à retenir ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here