Nouvelles règles pour Twitter afin de lutter contre la violence en ligne

Le harcèlement, l’intimidation et les autres comportements inadaptés vont être bannis de Twitter. C’est en tout cas l’objectif du réseau social qui vient de promulguer de nouvelles règles d’utilisation.

La position de Twitter a toujours été contre la violence en ligne. C’est dans cette logique que le réseau social vient de mettre en ligne de nouvelles règles, un nouveau règlement qui se veut plus précis au niveau des contenus inappropriés. Les abus susceptibles de conduire à la fermeture d’un compte sont désormais clairement précisés. « Les nouveaux termes soulignent le fait que Twitter ne tolérera pas des comportements visant à harceler, intimider ou même l’usage de la peur pour réduire au silence les utilisateurs », a commenté Megan Cristina directrice de la Fiabilité et de la sécurité du réseau social.

« Vous ne devez pas directement attaquer, ni menacer d’autres personnes, ni inciter à la violence envers elles sur la base des critères suivants : race, origine ethnique, nationalité, orientation sexuelle, sexe, identité sexuelle, appartenance religieuse, âge, handicap ou maladie. » Les intentions de Twitter sont donc désormais très claires.

Précédemment, Twitter a déjà mis à disposition de nouvelles options pour que les personnes victimes puissent se protéger. Ces nouvelles règles sont donc qu’une volonté d’aller plus loin, de lutter encore plus efficacement contre la violence en ligne. Alors qu’il est si facile d’ouvrir ou rouvrir un compte, cette lutte est complexe. Il suffit de prendre comme exemple les comptes des djihadistes qui, à peine fermés, sont rouverts.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple pourrait être derrière Faraday Future, un nouveau constructeur automobile
Article suivantLes dernières rumeurs sur l’iPhone 7 parlent d’un smartphone totalement étanche

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here