Nouvelles révélations sur le casque HoloLens : son autonomie et son prix sont connus

Même si on sait déjà beaucoup de choses sur les possibilités du casque HoloLens, il reste plusieurs zones d’ombre à son sujet. Il s’agit par exemple de son prix et de son autonomie. On en sait désormais un peu plus.

Grâce à plusieurs démonstrations du casque HoloLens, on sait beaucoup de choses sur les possibilités du casque de réalité augmentée de Microsoft. Plusieurs zones d’ombre demeurent toujours à son sujet, comme son prix, son autonomie ou encore sa date de lancement. Suite à une conférence, le voile s’est un peu plus levé.

C’est lors d’une conférence à Tel-Aviv qu’un cadre de Microsoft a apporté plusieurs réponses au sujet des zones d’ombre entourant les HoloLens. Alors que certaines personnes craignent un faible champ de vision, Bruce Harris a répondu à cette crainte en expliquant que la vision au travers des HoloLens est équivalente à regarder un écran de 15 pouces placé à 60 cm de l’œil. Il a aussi indiqué que plusieurs personnes équipées de HoloLens pourront voir un même objet en temps réel, sous plusieurs angles de vue selon l’emplacement où ils sont par rapport à l’objet.

Au sujet de l’autonomie du casque HoloLens, il a indiqué une utilisation entre 2h30 et 5h30 selon que son usage est plus ou moins intensif. Vu qu’il embarque du Wi-Fi et du Bluetooth, cela peut certainement expliquer ces performances plutôt modestes, mais aussi très variables. Pour rappel, le casque fonctionne avec Windows 10.

Alors que le casque HoloLens semble avoir de nombreuses qualités à faire valoir, cela ne sera certainement pas son prix. Bruce Harris a en effet indiqué que les développeurs pourront acquérir une préversion pour 3 000 dollars ! Ce tarif est clairement prohibitif pour espérer séduire le grand public. Alors que les développeurs pourront essayer les HoloLens « dans les prochaines semaines », le grand public devra quant à lui patienter encore un bon moment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne zinnia devient la première fleur à éclore dans l’espace
Article suivantLa langue française a besoin d’un clavier normalisé !

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here