NSA : Fight For The Future compte sensibiliser le net aux risques

Quasiment une année après les révélations d’Edward Snowden sur les pratiques de la NSA, le collectif Fight For The Future compte sensibiliser les internautes face aux pratiques de l’agence de surveillance américaine.

Alors que c’était le 6 juin 2013 qu’Edward Snowden a dévoilé au monde les pratiques de la NSA, le collectif Fight For The Future lance une vaste opération de communication pour sensibiliser les internautes aux pratiques de l’agence de surveillance américaine. Dans cette action, plusieurs autres ONG s’associent à cette démarche.

Pour arriver à ses fins, Fight For The Future lance l’opération « Reset The Net », une action qui invite les sites à afficher un bandeau de soutien à l’opération. Pour ce faire, le code HTML à placer sur les sites est gracieusement proposé.

S’il suffit d’un simple copier-coller à partir du site de Fight For The Future pour participer à cet effort, il est également possible de trouver sur ce site une sélection d’applications et de services ciblant tous les aspects de la protection des données personnelles et de leur chiffrement.

S’il faut souhaiter que cette initiative rencontre un large succès, il faut souligner que de nombreux acteurs du web et ONG tels que Greenpeace, Reddit, Google, Mozilla ou encore Dropbox soutiennent cette action.

Reset The Net : un an après Prism, une campagne pour mobiliser les internautes
Reset The Net : un an après Prism, une campagne pour mobiliser les internautes

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPepper : Softbank annonce la commercialisation d'un robot personnel
Article suivantJunglecat, première manette de jeu Razer pour iPhone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here