NSA : les systèmes d’exploitation mobile aussi dans le collimateur

Si le scandale soulevé par PRISM a révélé que la NSA surveillait plus qu’étroitement le web, de nouvelles révélations laisseraient à penser que l’agence gouvernementale américaine ne se contenterait pas de cela au point d’être intrusive dans les systèmes d’exploitation mobiles.

Selon un récent article du New York Times, la NSA aurait travaillé très assidument au contournement du chiffrement des communications téléphoniques, y compris sur les téléphones sécurisés comme BlackBerry. Confirmant cela, le Spiegel cite des documents classifiés pour affirmer que la NSA est capable d’accéder aux données des principales plates-formes mobiles du marché, à savoir iOS, Android, Windows Phone et même BlackBerry.

Sur la base de ces documents, Spiegel affirme que l’agence gouvernementale américaine est capable de collecter des données comme les listes de contacts, les SMS, les informations de localisation, etc. Pour y arriver, la NSA utiliserait des scripts sur l’ordinateur avec lequel le smartphone et synchronisé.

Pour finir, le Spiegel affirme également que des surveillances ciblées des communications de terminaux mobiles ont été réalisées sans le consentement et/ou la participation des constructeurs.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité