NSA : Yahoo! s’est fait menacer d’une amende de 250 000 dollars par jour !

Durant la période 2007-2008, Yahoo ! s’est fait menacé d’une amende de 250 000 dollars par jour si des informations n’étaient pas livrées à la NSA.

On sait depuis un certain temps que plusieurs géants américains de la Silicon Valley ont été tenus de livrer des informations à la NSA. Ce que l’on ne savait pas forcément, c’est de quelle manière ?

Grâce à un document de 1500 pages rendu public jeudi par Yahoo!, on apprend que le groupe internet américain a été obligé d’obtempérer sous la menace. Après avoir refusé d’accéder aux injonctions de l’agence américaine d’espionnage, c’est l’administration judiciaire qui a pris le relais en déboutant par deux fois Yahoo!, allant même jusqu’à menacer le portail en ligne d’une amende de 250 000 dollars par jour pour contraindre le groupe à livrer des données sur ses utilisateurs au nom de la sécurité nationale.

En dévoilant ce document, Ron Bell, responsable des questions juridiques chez Yahoo!, explique que « Nous avons refusé de nous plier à ce que nous considérions comme une surveillance contraire à la Constitution », ajoutant que « les documents publiés montrent comment nous avons dû combattre à chaque étape pour nous opposer aux mesures de surveillance de l’administration », bien évidemment en déplorant la menace financière subie.

Si cette publication est une importante victoire pour la transparence des pratiques de la NSA et de l’administration américaine, elle ouvre également d’autres interrogations comme celles de savoir si le même genre de procédé a été appliqué à Google, Facebook, Apple et les autres ?

Il est encore à préciser que Yahoo! ne révèle pas l’ampleur des données livrées aux autorités ni le genre d’informations fournies.

Yahoo a livré des données sous la menace de la NSA
Yahoo a livré des données sous la menace de la NSA

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : rapports complexes avec Orange
Article suivantFNAC : voulez-vous louer un iPhone 6 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here