Numericable : le défi de SFR

En rachetant l’opérateur SFR, le câblo-opérateur Numericable va prendre une nouvelle dimension, un véritable défi qu’il s’agira de relever dans le futur.

À l’heure actuelle, Numericable est un Petit Poucet dans le paysage des télécoms français, avec seulement 1,71 million de clients malgré ses 8,5 millions de prises internet. Sa taille est sans commune mesure avec les 10 millions d’abonnés d’Orange ou les 8 millions de Free.

Mais en rachetant SFR, Numericable hérite de rapporter 5,2 millions clients haut débit, ce qui place l’opérateur à hauteur des leaders du marché. Mais avec une offre différenciée entre SFR et Numericable, le premier défi d’unifier l’offre et d’y faire basculer tous les clients.

Mais en s’enrichissant de 21 millions d’abonnés mobiles, un autre défi sera sur ce segment très concurrentiel. Passer de vendeurs de forfaits mobile en tant que MVNO, Numericable devra désormais assumé son rang d’opérateur à part entière. Dans ce contexte, la possibilité de pouvoir proposer du quadruple play comprenant du mobile, de l’internet, de la télévision et du téléphone fixe pourrait être un atout indéniable, surtout que cela rendre parfaitement dans les stratégies à la mode ces derniers temps, celle de proposer des offres complètes aux consommateurs afin de les fidéliser.

Si tout cela semble prometteur, le troisième défi sera d’assurer la pérennité de la nouvelle entité SFR-Numericable, absorber les financements liés à cette fusion, mais aussi à pouvoir dégager des financements pour la croissance vu qu’il s’agira d’être réactif face à la croissance attendue du très haut débit, ce qui nécessitera des investissements conséquents. Pour y parvenir, il faudra continuer à dégager du cashflow, mais aussi accroitre sa base de clients pour assurer de la croissance au groupe.

Alors que la guerre des prix entre opérateurs ne cesse pas de faire pression sur les marges, ce défi financier sera peut-être le plus délicat à négocier. Pour ce faire, s’appuyer sur l’image et le savoir-faire de la marque SFR, qui perdurera, sera certainement un gage de confiance pour les clients, mais aussi de réactivité, car le marché du mobile est nettement plus agressif à tous points de vue.

Hormis tout cela, Numericable peut encore compter sur Comple-tel, une filiale dédiée à la location de fibres optiques aux entreprises, un marché assez difficile, mais à forte valeur ajoutée, mais surtout un segment en pleine croissance, même si elle est plus lente que prévu. L’ajout des opportunités liées à l’acquisition de SFR pourrait être indéniable pour ce marché de niche.

Pour Patrick Drahi, les défis sont multiples. Mais comme toute l’histoire de Numericable n’est qu’une succession de défis, ceux-ci ne sont que le prolongement de l’état d’esprit de ce petit opérateur qui deviendra grand un jour, qui est devenu grand aujourd’hui.

Numericable : deal à très haut débit
Numericable : deal à très haut débit

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNintendo : son planning pour l’E3 dévoilé en vidéo
Article suivantNeurogrid : un circuit intégré capable de modéliser le cerveau humain

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here