Nvidia va céder son activité de modems 3G et 4G LTE

Icera, la division modems 3G et 4G LTE pour smartphones et tablettes de Nvidia, sera vendue l’année prochaine.

En 2011, Nvidia avait déboursé 367 millions de dollars pour faire l’acquisition d’Icera. Cet achat visait à soutenir les ventes de modems au sein des puces Tegra du groupe. Les puces, comme la Tegra 4i composée d’un SoC Nvidia et d’un modem Icera 4G/LTE intégré, ont été adoptées par peu de terminaux mobiles en raison de performances jugées insuffisantes.

Alors qu’il existe une très forte concurrence dans le domaine des modems, Nvidia a pris la décision de réduire les activités de cette division jusqu’au second trimestre fiscal 2016, puis de vendre par la suite ses actifs. Les modems seront ainsi cédés à des sociétés tierces qui se chargeront d’intégrer les modules 4G LTE au sein des puces Tegra.

Il est bon de préciser que, face à la concurrence, les ventes de puces de la gamme Tegra de Nvidia, disposant de modems Icera, ont chuté de 14,5 points au cours du premier trimestre 2015 par rapport à la même période de l’année dernière.

Malgré son intention de vendre cette activité, Nvidia indique que ces modems seront encore vendus au moins pendant une année, jusqu’en 2016, et qu’ils continuent actuellement à être intégrés sur les processeurs Tegra.

Pour finir, il est bon de préciser que les quelque 500 employés de la division Icera travaillent majoritairement au Royaume-Uni et en France, notamment à Sophia Antipolis.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOculus Rift : commercialisation au premier semestre 2016
Article suivantOpel : une nouvelle Astra pour le mois de septembre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here