Avec Objenious, Bouygues Telecom s’active sur l’Internet des objets

Pour se positionner sur le marché de l’Internet des objets, Bouygues Telecom s’est doté d’une filiale spécifique : Objenious. Par son intermédiaire, l’opérateur compte séduire la clientèle française.

Pour arriver à son but, Objenious a lancé la mise en place du premier réseau Lora en France, une technologie utilisant un protocole spécifiquement dédié aux objets connectés qui autorise des connexions à faible consommation et sur grandes distances. Justement, l’entreprise a fait le point jeudi sur la couverture. Stéphane Allaire, PDG de la filiale IoT, indique que la couverture est de 50 % de la population au travers de 32 grandes agglomérations couvertes. L’objectif est d’atteindre les 4 000 antennes d’ici la fin de l’année. « Nous continuerons à déployer des antennes pour avoir une bonne couverture indoor. Dès la fin de l’année, nos clients seront très bien couverts », a-t-il déclaré.

Si Objenious arrive déployer si rapidement son réseau Lora, c’est parce que le déploiement s’appuie sur les quelque 15 000 sites de Bouygues Telecom. « Une petite antenne Lora et un petit hardware. La seule chose dont on a besoin est une source électrique et une arrivée Internet. Et s’il n’y a pas d’accès Internet, on s’appuie sur des relais 4G », explique le PDG.

Vers une mondialisation de l’IoT proposé par Objenious

Pour la vingtaine de clients que compte déjà Objenious, un des points importants de l’offre est la couverture en France, mais aussi les possibilités à l’international. Justement, la filiale de Bouygues Telecom annonce un premier accord d’itinérance Lora avec les États-Unis. « Les objets Lora aux États-Unis pourront fonctionner en France et vice-versa », résume Stéphane Allaire. L’objectif de l’entreprise est de profiter de la couverture mondiale de Lora pour commercialiser ses services.

« Nous sommes déjà en discussion avec la majorité des opérateurs qui déploient des réseaux Lora dans le monde dans le but d’établir des accords de roaming », promet le PDG. Il cite au passage China Telecom et Tata Communications.

Deux nouvelles offres commerciales d’Objenious

Dans le but de commercialiser les possibilités offertes par son réseau Lora, Objenious vient de présenter deux nouvelles offres. « Data Access », la première, permet d’accéder au réseau et à la plate-forme de gestion des objets avec la possibilité pour le client de rapatrier directement les données dans ses serveurs ou de les laisser sur ceux d’Objenious. L’offre est proposée entre 1 euro/mois et 1 euro/an selon le nombre d’objets installés et leur utilisation.

Avec « Data Vision », la seconde offre, c’est la possibilité de générer des tableaux de bord à partir des données produites par les objets qui est proposée, un outil qui apporte de l’intelligence afin de mieux pouvoir les piloter. Cette offre cible des clients « qui veulent aller plus loin » dans l’exploitation de leurs données. Aucun tarif n’est donné pour cette solution.

Afin de séduire de nouveaux clients, Objenious met à disposition plusieurs solutions, à commencer par un kit de développement à destination des développeurs. Un capteur de la taille d’une pièce de 2 euros est aussi proposé avec 11 fonctionnalités (détection de mouvements, de la température, des vibrations, etc.).

Alors qu’Ericsson estime qu’il y aura plus de 100 milliards d’objets connectés à Internet en 2020, Bouygues Telecom s’est lancé avec Objenious sur un marché qui devrait peser 6 000 milliards de dollars en 2025 d’après le cabinet McKinsey. En pleine croissance, l’opérateur semble avoir pris le bon wagon. Il n’est d’ailleurs pas seul en France. Orange a également retenu le protocole Lora, alors que SFR a opté pour Sigfox. Il existe également d’autres opérateurs purement IoT : Qowisio, M2ocity, Actility…

Bouygues Telecom compte sur Objenious pour conquérir le marché de l'Internet des objets

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple cherche à rebondir en Chine pour repasser devant Google
Article suivantLa recherche sur Google s’invite sur iOS au travers du clavier Gboard
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here