Office 365 : Microsoft adopte les primes à la découverte de vulnérabilités

Longtemps opposée au principe de rémunérer les découvreurs de vulnérabilités logicielles, Microsoft a changé son fusil d’épaule en annonçant vouloir accorder des primes à toute faille signalée dans Office 365.

Microsoft poursuit sa mue en profondeur en annonçant que des primes seront désormais accordées pour toute faille signalée dans Office 365, un nouveau principe qui va à l’encontre de l’idée que l’éditeur de Redmond a toujours défendue. Les pratiques du marché, notamment de la part de la concurrence, semblent avoir provoqué ce revirement d’intention. Office 365 : Microsoft paiera pour la découverte de vulnérabilités

Après avoir proposé pas moins de trois programmes du même type pour sécuriser Windows 8.1, c’est à Office 365 que Microsoft dédie son programme « Online Services Bug Bounty », un système qui vise à récompenser les chercheurs et experts en sécurité d’au minimum 500 dollars par vulnérabilités signalées.

Microsoft précise bien que ce programme vise Office 365, c’est-à-dire les domaines www.yammer.com ou *.sharepoint.com, mais aussi outlook.com dans le cas de la version entreprise d’Office 365.

Alors que les autres services en ligne ne sont pour le moment pas concernés par un tel système de rémunération de découverte de faille, il n’est pas exclu qu’un élargissement aux autres services intervienne prochainement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy Note 4 : sortie anticipée pour contrer l’iPhone 6
Article suivantEst-ce que l’USB Type C mettra tous les autres connecteurs au rebut ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here