OMS : la viande serait aussi cancérigène que la cigarette

Le bacon, les hamburgers, les saucisses sont une menace pour la santé aussi grande que la cigarette, c’est la mise en garde que fait de l’Organisation mondiale de la Santé.

Dans un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la viande est classée comme cancérigène au même titre que l’arsenic et l’amiante. Selon ce document, manger seulement 50 grammes de viande transformée par jour, c’est-à-dire moins d’une saucisse, augmente le risque de développer un cancer de l’intestin de 20%.

Si ce rapport épingle les viandes transformées, il n’épargne pas non plus les viandes rouges qui sont, elles, classées comme « probablement cancérogène », soit un niveau en dessous, mais avec des arguments nutritionnels à faire valoir.

Pour les experts qui ont rédigé ce document, il est maintenant important que les gens évitent désormais les viandes transformées.

Il ne faut pas pour autant arrêter de manger de la viande

Malgré ce rapport de l’OMS, il ne faut pas pour autant arrêter de manger de la viande. En effet, la viande rouge ​​dispose d’une valeur nutritive et est une source importante de protéines, de fer, de zinc et de la vitamine B12 qui protègent le système immunitaire.

« Nous savons depuis un certain temps sur le lien probable entre la viande rouge et transformée et de cancer de l’intestin, qui est soutenu par une preuve substantielle », a déclaré le professeur Tim Key, épidémiologiste au Cancer Research UK à l’Université d’Oxford. « Cette décision ne signifie pas que vous devez arrêter de manger de la viande rouge et transformée ».

Pourquoi est-ce que la viande est nocive ?

Pour les experts, ce sont vraisemblablement les produits chimiques qui sont ajoutés aux préparations pour mieux préserver le jambon, le saucisson, le pâté, le chorizo, etc., qui causent le cancer. Cela comprend notamment les agents de conservation tels que les nitrates, mais aussi des matières grasses.

Il est d’ailleurs bon de préciser que la viande hachée de votre boucher, les hamburgers et les saucisses faites maison ne sont pas concernés. On parle de produits industriels.

Tout le monde n’est pas du même avis

Bien évidemment, l’industrie de la viande a été prompte à réagir et à dénoncer ce rapport en accusant celui-ci d’être « truqué » et pas assez basé sur des preuves suffisantes.

Pour Robert Pickard, professeur émérite de neurobiologie à l’Université de Cardiff et un membre du Groupe consultatif de la viande, a déclaré : « La viande rouge et la viande transformée ne vous donnent pas le cancer et le fait que le rapport dit de ne pas manger de la viande traitée parce que c’est aussi nocif que fumer est faux. En fait, comparer la viande rouge au tabagisme est ridicule ».

« En regardant le rapport lui-même, je suis très surpris par la conclusion sur la viande rouge qui la catégorise comme étant probablement cancérogène pour l’homme, et cela en l’absence de consensus au sein de la communauté scientifique et de preuve très faible en ce qui concerne la relation causale entre la viande rouge et le cancer ».

« Il y a beaucoup de substances classées comme cancérogènes telles que la pollution de l’air, les pilules contraceptives et de travailler comme peintre. Fait intéressant, même le café a été noté, travailler dans un salon de coiffure sont classé dans la même catégorie que la viande rouge ».

« Les priorités pour la prévention du cancer restent la cessation du tabagisme, l’entretien du poids corporel et éviter les apports élevés d’alcool. La viande rouge a un rôle important au sein d’un régime équilibré pour rester en bonne santé grâce à sa teneur élevée en protéines et riche composition nutritionnelle ».

Pour Dr Betsy Booren, vice-président des affaires scientifiques à l’Institut américain de la viande du Nord : Ils ont torturé les données afin de garantir un résultat spécifique ». « Les adeptes de la diète méditerranéenne mangent le double de la quantité recommandée de viandes transformées. Les gens dans les pays où le régime méditerranéen est suivi, comme l’Espagne, l’Italie et la France, ont une durée de vie des plus longues dans le monde et une excellente santé ».

Que faut-il faire : manger de la viande ou pas ?

Vu que tout le monde n’est pas d’accord sur la question, il ne sert tout d’abord à rien de paniquer. Secundo, le mieux à faire et d’écouter tout le monde en mangeant moins de viande transformée et viande rouge pour satisfaire à l’inquiétude de l’OMS, tout en continuant à en manger, modérément, pour profiter des bienfaits nutritifs de ces mêmes aliments.

Il est encore bon de rappeler que certains pays, comme le Royaume-Uni, recommandent de ne pas manger plus de 70 grammes de viande rouge par jour.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRéchauffement climatique : la justice climatique pourrait tout faire capoter
Article suivantPanne mal résolue pour le cloud Google

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here