oPhone permettra bientôt d'envoyer des odeurs par SMS

S’il semble actuellement utopique de pouvoir envoyer des odeurs à l’utilisateur d’un smartphone, grâce à l’application oPhone, et à terminal spécifique, différentes odeurs.

C’est mercredi, à Paris, qu’une équipe de chercheurs français et américains a présenté son oPhone, une application qui permettra d’envoyer des odeurs par SMS, mais aussi par Bluetooth, e-mail ou encore tweet.

Alors que le système est attendu pour 2015 avec une quinzaine d’odeurs, dont le chocolat, le vin rouge, le pain grillé ou encore la charlotte aux fraises, les concepteurs planchent déjà sur près de 300 000 arômes.

Pour parvenir à envoyer des odeurs, l’application oPhone a besoin que le destinataire dispose d’un smartphone, mais aussi d’un terminal spécifique composé d’un socle et de deux tubes blancs. Telles des cartouches d’encre dans une imprimante, ces tubes contiennent des cartouches aromatiques capables de délivrer les odeurs. Si le dispositif peut sembler encombrant, ses concepteurs annoncent une version pocket pour 2016.

Il est précisé que l’odeur sera diffusée pendant une dizaine de secondes.

Pour finir, il est bien évident que pouvoir envoyer des odeurs aura un prix. Il faudra ainsi débourser 150 euros pour le terminal spécifique, sans oublier les recharges aromatiques.

Comme l’affirme David Edwards, l’un des concepteurs, « Une image vaut mille mots, une odeur vaut mille images ! ».

ophone-duo-onotes-app

ophone-permettra-bientot-denvoyer-odeurs-sms

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPremière bougie pour Pinterest en France
Article suivantAxel Springer soutient un front anti-Google en entrant dans le capital de Qwant

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here