Opportunity et Curiosity immortalisent le passage de la comète Siding Spring

Ne se produisant qu’une fois par million d’années, l’événement est de taille pour que les moyens aient été mis en place pour immortaliser une comète qui « frôle » Mars.

Imagé illustrée de la comète Siding Spring qui a "frôlé" dimanche la planète Mars, à une distance de près de 136 000 km et à la vitesse de 202 000 km/h.
Imagé illustrée de la comète Siding Spring qui a « frôlé » dimanche la planète Mars, à une distance de près de 136 000 km et à la vitesse de 202 000 km/h.

C’est dimanche, comme prévu, que la comète Siding Spring a « frôlé » Mars, un rendez-vous particulièrement attendu vu qu’il se produit qu’une fois par million d’années. Si les engins en orbite autour de la planète rouge ont été mis à l’abri par précaution, ce n’est pas le cas des robots Opportunity et Curiosity qui ont pointé leurs caméras vers le ciel martien afin d’immortaliser l’événement.

C’est ainsi que la comète, Siding Spring, a « frôlé » Mars en passant à près de 136 000 km, dimanche à 18h27 GMT. C’est exactement à 135 895 km que l’astre est passé alors qu’il se déplaçait à la vitesse de 56 km/s, soit 202 000 km/h.

Le noyau de Siding Spring (C/2013 A1) mesure environ 1,6 km de diamètre. Il est aussi compact qu’une balle de talc. La comète n’avait aucune chance de percuter la planète rouge. C’est sa trajectoire est sa trainée qui étaient la cible de toutes les attentions des scientifiques.

Maintenant que Siding Spring, la NASA se réjouit que les satellites Mars Reconnaissance Orbiter, Mars Odyssey et Maven n’ont subi aucun dommage en raison des poussières nocives que la comète a laissées dans son sillage.

Alors qu’une vidéo de la NASA explique comment l’agence spatiale américaine s’est préparée à l’évènement, l’attente est de découvrir les vraies photographies et vidéos de ce passage en rase-motte, ce qui devrait être possible dans les jours ou semaines à venir.

Il est encore bon de préciser que la Siding Spring a été découverte en janvier 2013, par Robert McNaught à l’observatoire australien de Siding Spring qui lui a donné son nom. Elle se serait formée il y a plusieurs milliards d’années, dans le nuage d’Oort, à la frontière de notre système solaire. Selon la NASA, « Après 4,5 milliards d’années, il est très étonnant que les comètes existent encore : elles se sont développées très, très loin du Soleil et sont congelées ». Il est d’ailleurs vrai que Siding Spring n’a jamais vraiment été soumise à une forte chaleur auparavant. Il faudra attendre encore un autre million d’années, après avoir effectué ou autre boucle autour du Soleil, pour qu’elle refrôle Mars.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : bientôt une smartwatch compatible iOS et Android ?
Article suivantEst-ce que Fitbit va aussi proposer une montre connectée ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here