Optimisation fiscale : Tim Cook affirme qu’Apple paie « tous ses impôts »

« Apple paie tous ses impôts, jusqu’au dernier dollar », c’est ce que Tim Cook a déclaré lors d’une émission spéciale consacrée à Apple. La question concernait les optimisations fiscales.

À l’instar de plusieurs autres entreprises high-tech, Apple est accusé d’utiliser à outrance l’optimisation fiscale dans le but de payer le moins d’impôt possible. C’est pour cette raison que le groupe de Cupertino déclare une grande partie de ses revenus en Irlande, un pays où la fiscalité est nettement plus avantageuse, par rapport aux États-Unis notamment. Dans son schéma fiscal complexe, des paradis fiscaux sont aussi utilisés. Ainsi, il est estimé que 200 milliards de dollars d’actifs sont détenus en dehors des États-Unis.

Selon l’organisation Citizens for Tax Justice, cette optimisation fiscale aurait permis d’économiser plus de 60 milliards de dollars d’impôts aux États-Unis, rien que pour l’année 2014. Avec de tels montants en jeu, le sujet est donc particulièrement sensible.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille prétendre qu’Apple soit un mauvais payeur. Dans une émission spéciale diffusée sur la chaine américaine CBS, consacrée à Apple, Tim Cook a été très explicite. Face aux critiques, il a notamment déclaré que « Apple paie tous ses impôts, jusqu’au dernier dollar ».

« Les deux tiers de nos activités se situent en dehors des États-Unis. Si je déclarais la totalité de nos activités aux États-Unis, cela me coûterait 40% de notre chiffre d’affaires. Je ne pense pas que cela serait une décision raisonnable. » a justifié le patron de la marque à la pomme. Au passage, il a profité de l’occasion pour égratigner le fisc américain qu’il a qualifié de « pas terrible » en se justifiant en expliquant que « il a été conçu pour l’âge industriel, pas pour l’ère numérique ». « Il est plus que temps de le rénover », a-t-il encore ajouté.

À une question le traitant de « esquiveur d’impôts », Tim Cook a répondu qu’« Il n’y a aucune vérité derrière ces affirmations. Nous payons plus d’impôts que n’importe qui d’autre dans ce pays. Ce sont des conneries politiques. »

Il est bon de souligne que l’optimisation fiscale d’Apple se fait au dépend des États-Unis, mais aussi d’autres pays. C’est ainsi que la Commission européenne enquête à ce sujet depuis plus d’une année.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBackdoor : jusqu’à quand est-ce qu’Apple pourra résister ?
Article suivantPari réussi pour SpaceX : le premier étage de sa fusée se pose !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here