Optimisme pour le Salon de Detroit

Sur fond des cours du pétrole qui sont au plus bas, l’optimisme est de rigueur au Salon de Detroit.

Detroit garde encore de profondes cicatrices des crises successives qui l’ont accablée. Alors que la ville vient de sortir du régime des faillites, tous les regards sont braqués sur le Cobo Center, le hall d’exposition du centre-ville où sont attendus les plus grandes marques automobiles, mais aussi 5 000 journalistes lundi et mardi, avant qu’environ un million de visiteurs viennent découvrir les dernières nouveautés.

Les constructeurs du cru, Fiat Chrysler Automobiles (FCA), General Motors (GM) et Ford, ce dernier étant le seul à avoir traversé la crise sans faire faillite, seront au centre de toute l’attention jusqu’au 25 janvier.

Alors que les cours du pétrole sont au plus bas, l’optimisme est de rigueur après des années noires. Les consommateurs semblent avoir retrouvé le goût des pickups (plus de la moitié du marché), des massifs 4×4 et des voitures musclées aux moteurs V8 débordant de chevaux.

Le Salon de Detroit sera l’occasion pour General Motors de dévoiler la nouvelle version de sa voiture hybride Volt, mais aussi de présenter le prototype d’un crossover 100% électrique baptisé Bolt. Ce véhicule, annoncé avec une autonomie de 320 km, est censé concurrencer Tesla.

Ford doit pour mettra en évidence la puissance sur son stand avec une série de voitures musclées, que cela soit la nouvelle sportive GT, une version encore plus puissante de la Mustang, ou une nouvelle division consacrée aux véhicules de sport.

Du côté du groupe japonais Nissan, c’est la nouvelle génération de son pickup Titan qui tiendra la vedette. Le constructeur promet de dévoiler un modèle qui va « redéfinir » la marque. De plus, une batterie qui « changerait la donne pour les voitures électriques » toujours limitées en autonomie est annoncée.

Tout comme Ford, Honda se la jouera sportif avec un successeur à sa supercar NSX apparue il y a un quart de siècle.

Le Coréen Kia profitera du Salon de Detroit pour montrer la GT Singer.

Cadillac, à domicile, va tenter d’attirer l’attention sur ses fougueuses berlines : les CTS-V et ATS-V.

Alors que les constructeurs chinois n’ont jusqu’ici pas réussi à pénétrer le marché américain, GAC sera Detroit pour y présenter un prototype de véhicule électrique et autonome, une démarche qui s’inscrit dans les recherches effectuées par de nombreux constructeurs occidentaux et japonais.

Volkswagen, qui ambitionne de détrôner Toyota de la place de premier constructeur en volume sera bien évidemment présent, notamment pour y présenter un crossover de taille moyenne et la nouvelle génération de son gros 4×4 Audi Q7. Cette présence est d’autant plus importante que les ventes de la marque VW se sont repliées de 10% en 2014, des résultats heureusement sauvés par la bonne tenue d’Audi. Il est à noter que le groupe, en marge du salon, pourrait dévoiler ses chiffres de vente mondiaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJide : Remix, une tablette Android qui s’inspire de la Surface et de Windows 8.1
Article suivantChevrolet renouvèle en douceur son hybride Volt

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here