Oracle annonce le rachat de Datalogix

Alors que Datalogix est un important partenaire publicitaire pour 650 sociétés. Oracle annonce son rachat, preuve que le marketing attire tous les grands groupes.

Datalogix est un important partenaire publicitaire pour quelque 650 sociétés en proposant une solution SaaS analytique des performances publicitaires. Sur la base des données de dépenses clients issues de 1 500 partenaires, le système établit des profils qui peuvent être utilisés pour faire du ciblage publicitaire en se basant sur les achats précédents des utilisateurs Facebook ou Google.

Parmi les clients de Datalogix, il faut par exemple citer Ford, Kraft, Lenovo, Facebook et Twitter.

L’annonce de ce rachat met en lumière l’intérêt des grands groupes pour la publicité, notamment dans la pub ciblée qui sert d’argumentaire pour proposer des argumentaires de ventes personnalisés pour quasiment n’importe quel produit de consommation.

Mais pour parvenir à de tels résultats, le ciblage publicitaire s’appuie de plus en plus sur l’intégration des données, ce qui explique par exemple l’intérêt d’Oracle pour le marketing.

De fait, si Oracle annonce l’acquisition de Datalogix, ce n’est pas le premier rachat dans ce domaine vu que le groupe a déjà racheté BlueKai, Responsys et Eloqua.
Alors que des entreprises travaillent déjà avec les solutions marketing d’Oracle, le rachat de Datalogix ne va pas foncièrement changer beaucoup de chose, surtout que cette société fondée en 2002 est principalement connue pour faire figure de courtier de données.

Alors que cette acquisition va tout de même permettre à Oracle de se renforcer, le risque de ce rachat est qu’il suscite la curiosité des organes de surveillance au sujet de la manière dont Datalogix et ses semblables collectes leurs données. À ce sujet, il est bon de se souvenir que la Federal Trade Commission a récemment demandé au Congrès d’envisager de légiférer sur les courtiers en données pour exiger qu’ils fournissent de meilleures informations aux consommateurs sur les données qu’ils collectent, y compris donner la possibilité que les utilisateurs puissent exclure certains renseignements personnels.

C’est par exemple ainsi que le groupe pour la démocratie numérique a déclaré que la FTC devrait examiner le projet de rachat de Datalogix au sujet de son impact potentiel sur la vie privée des consommateurs et de la concurrence pour l’information des consommateurs.

Alors même que Google et Oracle sont engagés dans un combat juridique, ce rachat signifie également que les deux groupes devront travailler plus étroitement, ce qui peut sembler un paradoxe.

Il est à préciser qu’Oracle ne fournit pas le montant de la transaction et a refusé de commenter ce rachat.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne faille permettrait d’écouter les appels et lire les SMS
Article suivantChromebook 14 : HP le dote d’un écran tactile Full HD

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here