Orange Fab US annonce un nouveau programme destiné aux grandes entreprises et accueille de nouveaux partenaires

Orange Fab, l’accélérateur de startups d’Orange Silicon Valley, annonce le lancement d’un nouveau modèle pour son programme Fab Force. Destiné aux grandes entreprises voulant accéder à l’écosystème innovant de la Silicon Valley, Fab Force est dorénavant organisé autour de thèmes dédiés et supervisés par les experts d’Orange Silicon Valley.

Ce nouveau programme a pour but de maximiser l’engagement entre grands groupes partenaires et startups pour conduire à la signature de partenariats ou d’investissements stratégiques. Il permet aussi d’attirer davantage de startup de qualité dans des domaines plus variés grâce à l’éventail des grandes entreprises participantes.

C’est en 2014 que le programme Fab Force a été lancé à San Francisco avec pour objectif de soutenir le développement des startups d’Orange Fab en les connectant avec des grands groupes désireux de travailler avec des startups innovantes de la Silicon Valley sans avoir besoin de disposer d’une présence locale significative. Si cet objectif est toujours maintenu, les entreprises partenaires ont aujourd’hui accès à l’expertise et aux conseils des analystes d’Orange Silicon Valley, en plus du réseau de startups, d’investisseurs et d’exécutifs d’Orange Fab.

En rejoignant l’alliance Fab Force, les entreprises membres choisissent une ou plusieurs thématiques managées par les experts d’Orange. Ces thématiques sont organisées sous forme de petits comités appelés Councils. Aujourd’hui, Fab Force couvre 9 Councils incluant des sujets tels que la Fintech, les Véhicules Connectés ou les Villes Intelligentes (Smart Cities).

« Le nouveau modèle Fab Force apporte de la contextualisation et de l’expertise à nos entreprises partenaires. Ce modèle facilite l’engagement entre les grandes entreprises membres dont Orange, les startups et les experts d’Orange Silicon Valley » explique Guillaume Payan, responsable d’Orange Fab US.

Dans le cadre du lancement de son nouveau modèle, Fab Force accueille également un nouveau membre : Mazars. Le cabinet de conseil et d’audit participera au Council Fintech.
« Nous sommes ravis de démarrer ce partenariat avec Orange Fab à travers Fab Force. Se tenir informés des technologies émergentes de la Silicon Valley est essentiel pour assurer l’agilité de notre entreprise  » dit Reza Joomun, Partner chez Mazars Transaction Services.

Les autres membres du programme Fab Force incluent TF1, Total et Geopost.

À propos d’Orange Fab US :

Orange Fab US est une plateforme qui vise à faciliter la création d’opportunités business pour les startups de la Silicon Valley. Elle se focalise sur la mise en relation de startups et d’entreprises partenaires pour conduire à la signature de partenariats ou d’investissements stratégiques. Les startups présentes sur la plateforme sont revues et évaluées par les experts d’Orange Silicon Valley.
http://orangefab.com/

À propos de Mazars :

Mazars est une organisation internationale, intégrée et indépendante, spécialisée dans l’audit, le conseil ainsi que les services comptables, fiscaux et juridiques. Au 1er janvier 2017, Mazars est présent dans les 79 pays qui forment son partnership international intégré. Mazars fédère les expertises de 18,000 femmes et hommes. Emmenés par 950 associés, ils servent leurs clients à toutes les étapes de leur développement : de la PME aux grands groupes internationaux en passant par les entreprises intermédiaires, les start-ups et les organismes publics. http://www.mazars.com | http://www.linkedin.com/company/mazars |

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentLa Toyota Prius Hybride Rechargeable récompensée au Prix Auto Environnement MAAF 2017
Article suivantOrange et Facebook, membres de TIP, dévoilent la première saison de l’accélérateur Telecom Track
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here