Orange lance Le Bloc, un mini-projecteur connecté

Un petit cube de 1,6 kg permettant de projeter ses chaines TV ou des photos, d’écouter de la musique via Deezer, ou d’être piloté par smartphone, c’est en résumé ce que propose Le Bloc lancé par Orange.

Plus pratique qu’un encombrant téléviseur, Le Bloc est un mini-projecteur mobile très léger qui permet de regarder la télévision ou des photos, d’écouter de la musique n’importe où dans la maison d’une manière astucieuse.

Conçu comme un véritable prolongement d’une box TV, Le Bloc comporte un picoprojecteur à même de projeter des images jusqu’à 3 m de diagonale sur un mur blanc, ce qui permet de regarder sans problèmes la télévision ou de projeter des photos ou vidéos. Grâce à une enceinte sans fils, le son et la musique sont aussi au rendez-vous, par exemple pour écouter des titres via le service Deezer. Équipé d’une prise USB et d’une entrée HDMI, Le Bloc est également capable de diffuser du contenu d’autres sources, comme une clé USB, un disque dur externe ou une autre source vidéo.

Conçu par Cabasse, Le Bloc est concrètement un cube pesant 1,6 kg. Sans posséder toutes les caractéristiques haut de gamme d’un projecteur à plusieurs milliers d’euros, Le Bloc propose une image et un son correct pour un système d’appoint. Orange le propose à environ 400€.

Pour finir, il faut encore préciser que Le Bloc est équipé d’une batterie tenant 2h et qu’il ne dispose pas de télécommande, mais d’une application pour iOS ou Android pour le piloter.

Le Bloc, un projecteur audio-vidéo connecté pour la maison
Le Bloc, un projecteur audio-vidéo connecté pour la maison

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : un déménagement en Irlande pour échapper à la CNIL ?
Article suivantAmazon : un rachat de Double Helix qui rime avec console de jeu

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here