Orange : recrutements positifs pour ses principaux secteurs d’activité

Avec +164 000 forfaits mobiles, +64 000 clients haut débit et +75 000 clients fibre, Orange annonce des recrutements positifs pour ses principaux secteurs d’activité.

Orange vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2015. L’opérateur annonce des performances « exceptionnelles » sur le marché mobile des entreprises et « un 1er trimestre record » sur les forfaits grand public.

Alors qu’Orange avait enregistré +85 000 recrutements au premier trimestre 2014, l’opérateur en annonce +164 000 pour le premier trimestre 2015, soit pratiquement le double. Il annonce également 800 000 clients 4G supplémentaires.

Au total, Orange annonce que ses forfaits mobiles sur le marché français touchent désormais 22,4 millions de clients, soit 82% de la base client mobile totale au 31 mars 2015.

Sur le fixe, Orange annonce le recrutement de +68 000 clients en haut débit et une part de conquête estimée à 25% sur le trimestre. Le déploiement de la fibre s’accélère avec 75 000 clients FTTH supplémentaires en un trimestre.

Financièrement parlant, le chiffre d’affaires d’Orange France au premier trimestre a atteint 4,722 milliards d’euros, en recul de 1,8% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette baisse est liée à la baisse des tarifs sur le mobile alors que le chiffre d’affaires sur le haut débit fixe progresse lui de 1,1%.

« Orange à réaliser au premier trimestre 2015 une très bonne performance commerciale dans l’ensemble de ses pays. Ces résultats illustrent la qualité de nos offres, adaptées aux attentes de nos clients, ainsi que la pertinence de notre stratégie de différenciation par l’investissement dans le très haut débit. Nous en tirons les premiers bénéfices : nous avons déjà attiré plus de 10 millions de clients 4G à travers l’Europe et la fibre est désormais un véritable moteur d’acquisition de clients en France et en Espagne », a commenté Stéphane Richard, le PDG d’Orange.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne méthode pour différencier les ADN de vrais jumeaux
Article suivant64e succès d’affilée pour Ariane 5

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here