Orbital Sciences : explosion au décollage d’une fusée Antares

[VIDÉO] Mardi soir, quelques secondes après son lancement, une fusée Antares de la société américaine Orbital Sciences, transportant une capsule non habitée Cygnus, a explosé pour une raison encore indéterminée.

La fusée Antares a explosé peu après son lancement mardi.
La fusée Antares a explosé peu après son lancement mardi.

Comme l’explique un commentateur de la télévision de la NASA qui retransmettait en direct les images du tir depuis le centre spatial de Wallops, sur la côte de Virginie, « L’explosion s’est produite peu après le lancement » alors que les images de retransmission montrent la fusée s’enflammer quelques secondes après son décollage et retomber sur son pas de tir dans une boule de feu qui projette des débris dans le ciel. Le commentateur a encore précisé que « Nous avons perdu le lanceur Orb3 », ajoutant que « il semblerait qu’à ce stade, la destruction soit limitée au pas de tir ».

Dans un communiqué succinct, la NASA indique que « Un dysfonctionnement s’est produit peu après le décollage » en promettant de fournir davantage d’informations « dès que possible ». Il est également précisé que « Il n’y a eu aucun blessé et aucun membre du personnel de la base ne manque à l’appel ».

Concrètement, cette fusée qui a explosé au décollage était une fusée Antares de la société américaine Orbital Sciences transportant la capsule non habitée Cygnus, destinée à ravitailler la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agissait de la troisième mission d’approvisionnement de Cygnus à destination de l’ISS et du premier lancement de nuit pour la fusée Antares.

La capsule Cygnus devait livrer 2267 kilogrammes de produits alimentaires et de matériel pour des expériences scientifiques de la station, pour le compte de la NASA. Prévu lundi, son lancement avait été reporté de 24 heures lundi en raison de la présence d’un navire au large, à l’intérieur du périmètre de sécurité du lancement.

Il est bon de préciser qu’il s’agit du premier accident depuis que la NASA a commencé à recourir au secteur privé pour ravitailler l’ISS et que le compte à rebours s’était déroulé sans aucun problème avec des conditions météorologiques quasi idéales.

La NASA annonce « travailler avec Orbital Sciences pour recueillir toutes les données sur l’échec de la mission » alors que le directeur général d’Orbital Sciences, Frank Culbertson, estime que « il est beaucoup trop tôt pour connaître tous les détails de l’accident ». Un responsable précise que « Dès que nous comprendrons la cause, nous commencerons le travail nécessaire pour reprendre les lancements afin de servir nos clients et le programme spatial de la nation ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHugo Barra (Xiaomi) avoue, l’iPhone 6 « est le plus beau smartphone jamais créé »
Article suivantFacebook : des investissements qui inquiètent les marchés

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here