OS X 10.11 El Capitan : liste de compatibilité

Pour autant que votre Mac fonctionne déjà avec OS X 10.10 Yosemite, il ne sera pas nécessaire de changer votre machine pour passer à OS X 10.11 El Capitan.

Habituellement, chaque nouvelle version d’un système d’exploitation correspond à une montée en puissance des machines nécessaires à faire fonctionner les nouvelles fonctionnalités, ce qui a tendance à éliminer de la liste de compatibilité les ordinateurs les plus anciens. Vu qu’Apple vient de dévoiler la prochaine version d’OS X, la question se pose bien évidemment de savoir quelles machines ne seront pas prises en charge par cette nouvelle version.

La bonne nouvelle, c’est qu’OS X 10.11 El Capitan n’élimine aucune machine. En effet, pour autant que votre ordinateur soit compatible avec OS X 10.10 Yosemite, il sera également compatible avec la dernière version du système d’exploitation.

De fait, la liste de compatibilité pour la dernière version d’OS X reste inchangée, à savoir :

· iMac 2007 ou plus récent
· MacBook Air 2008 ou plus récent
· MacBook 2008 ou plus récent
· Mac mini 2009 ou plus récent
· MacBook Pro de mi/fin 2007 ou plus récent
· Mac Pro 2008 ou plus récent
· Xserve 2009 ou plus récent

On pourrait bien évidemment être tenté de tout de même changer de machine pour profiter des améliorations apportées par OS X 10.11 El Capitan. Il faut savoir que ce n’est pas forcément nécessaire vu que cette nouvelle version apporte avant tout une amélioration des performances, ce qui signifie que cette version tournera mieux qu’OS X Yosemite, et cela même sur une machine pas trop récente.

Selon Apple, OS X 10.11 El Capitan permettra notamment de lancer les applications 1,4 fois plus rapidement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe sexe et la violence retirés du The Witcher 3 dans certains pays
Article suivantAnalyser le sang des dinosaures pour percer un grand mystère

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here