OS X : Apple arrête le développement d’iPhoto et d’Aperture

Alors que les utilisateurs d’Aperture s’attendaient au pire, ce sont au final tous les photographes professionnels qui viennent de subir un gros coup avec l’annonce d’Apple d’arrêter le développement d’iPhoto et d’Aperture.

C’est en fin de semaine dernière qu’Apple a annoncé son intention d’arrêter le développement d’iPhoto et d’Aperture. Si cette nouvelle n’entrave pas la disponibilité de ces deux logiciels sur le futur OS X Yosemite, il ne faudra néanmoins pas que les utilisateurs s’attendent à des mises à jour.

Face au succès de Lightroom d’Adobe, la pérennité d’Aperture semblait déjà compromise depuis un certain temps vu que le logiciel n’a pratiquement pas évolué au cours de ces trois dernières années. Pour ce qui est d’iPhoto, l’application était devenue vieillotte avec des fonctionnalités dépassées et une ergonomie qui n’a pas suivi le virage vers le flat design. De fait, pour de nombreux spécialistes, cette annonce n’est en soit pas une réelle surprise.

Pourtant, pour les photographes professionnels, cette annonce va poser la question de la migration leur catalogue de photos, notamment au format RAW (négatifs numériques). À ce sujet, la marque à la pomme indique être en train de préparer avec Adobe une solution de migration vers Lightroom, sans plus de précision pour le moment.

Pour finir, Apple proposera un nouveau logiciel baptisé Photos, par cohérence avec l’appli éponyme d’iOS, une application qui reprendra certainement une partie des fonctionnalités proposées par Aperture. Ce nouveau logiciel devrait être disponible au début de l’année prochaine.

Il est par ailleurs certain qu’Apple reviendra sur le sujet à l’occasion de sa conférence de presse prévue pour évoquer la disponibilité d’OS X Yosemite.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCréation web : opter pour un site statique ou dynamique ?
Article suivantNASA : test d’un ballon en forme de soucoupe volante
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here