Oui aux applis iOS sur Windows 10, pas aux applis Android

Microsoft avait l’idée de porter les applications iOS et Android sur Windows 10. Au final, il ne restera plus que les applications du système d’exploitation mobile d’Apple.

C’est sous le nom global de Bridges que Microsoft avait présenté son projet de porter les applications iOS et Android sur Windows 10, une annonce faite l’année dernière à l’occasion de la conférence Build 2015. Alors que Windows 10 est maintenant sorti de plusieurs mois, qu’en est-il de ces projets, va-t-on un jour pouvoir utiliser une appli Android ou iOS sur son ordinateur fonctionnant avec le dernier système d’exploitation de Microsoft ? La réponse est : ça dépend.

Islandwood, le projet de portage des applications iOS est en bonne voie. Un toolkit à destination des développeurs a été mis à disposition en janvier, ce qui signifie que le projet suit son cours.

La situation est nettement plus préoccupante pour Astoria, le projet de portage des applications Android. Alors que le projet était gelé depuis plusieurs mois, Microsoft vient d’annoncer son abandon définitif. En clair, les applications pour le système d’exploitation mobile Google ne seront pas portées vers Windows 10, en tout cas pas au travers de Bridges.

Les explications de Microsoft sont pour le moins étranges. La firme de Redmond indique par exemple que « nous avons eu beaucoup de retour qui nous disaient qu’il était inutile d’avoir deux technologies Bridges permettant de porter des applications mobiles vers Windows, et proposer ce choix était déroutant. Nous avons soigneusement analysé ces avis et décidé que nous allons concentrer nos efforts sur Windows Bridge pour iOS ». Elles suscitent d’incompréhensions des développeurs, comme c’est le cas de cette personne qui a réagi en déclarant : « Vous avez arrêté le portage Android pour ne pas dérouter les développeurs ? C’est le truc le plus absurde que j’ai entendu cette semaine. Pourquoi tous ces mensonges ? Vous abandonnez le portage Android parce que vous avez réalisé que vous diffusez un noyau Linux GPL sans publier de code source. Par ailleurs, le portage iOS ne sert à rien aux développeurs Android, et vous le savez ».

Pour être étrange, l’argumentation de Microsoft est vraiment étrange. Il n’y a pas de point commun pour les développeurs entre le langage Java pour Android et le langage Objective-C pour iOS, donc impossibilité qu’un développeur d’applications Android utilise la solution de portage pour iOS.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMartin Bouygues met les points sur les i au sujet du mariage avec Orange
Article suivantHalte aux attaques DDoS : Google veut protéger les sites d’information

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here