Ouya s’attaque au marché chinois

C’est par la conclusion d’un accord avec Xiaomi que la société américaine Ouya compte s’attaquer au marché chinois.

Malgré l’engouement suscité par la console Ouya lors de sa campagne de financement, le succès commercial de la console n’est pas véritablement au rendez-vous. Dorénavant, l’idée de la firme américaine est de proposer sa console en tant que plateforme pour d’autres terminaux, mais aussi de s’investir sur la partie contenue.

C’est dans cette logique que Ouya vient de signer un accord avec le constructeur chinois Xiaomi. Le but de cet accord est de conquérir le marché chinois par le biais des box de streaming et smart TV de la marque chinoise en proposant des contenus.

C’est ainsi que Julie Uhrman, directrice générale de Ouya, confie que « nous allons offrir aux joueurs des contenus de qualité réalisés par de remarquables développeurs, et dans une région qui n’y avait jamais eu accès ». En clair, l’objectif de Ouya sera de proposer des jeux free-to-play. Alors que les revenus seront répartis entre Ouya et Xiaomi, le premier sera en charge de fournir des jeux alors que le second assurera la promotion du service.

Cet accord pourrait permettre à Ouya d’accroître sa présence alors que le marché chinois du jeu se développe très rapidement.

Le marché chinois s'ouvre aux développeurs de jeux Ouya
Le marché chinois s’ouvre aux développeurs de jeux Ouya

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : disponibilité de CarPlay qu’en 2015 ?
Article suivantSnapchat Discovery pour suivre l’actualité

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here