Paint.NET 4.0 : mise à jour majeure pour le célèbre logiciel d'édition d'image gratuit

Le célèbre logiciel d’édition d’image gratuit Paint.NET a été entièrement réécrit pour être désormais disponible en version 4.0.

Sorti depuis plus de sept ans, Paint.Net 3.0 avait besoin d’une sérieuse mise à jour, par exemple du simple fait qu’il s’appuyait sur NET Framework 2.0 qui date de 2005. Les développeurs ont donc décidé de complètement réécrire le logiciel en s’appuyant désormais sur la plateforme applicative .NET Framework 4.5.

Si les fondamentaux sont maintenus dans Paint.NET 4.0, cette nouvelle version majeure tire profit d’un tout nouveau moteur de rendu supportant l’accélération matérielle GPU (Direct2D) et qui est capable de pleinement exploiter les CPU à multiples cœurs. Rien qu’à cause de cela, le logiciel est plus performant tout en consommant moins de ressources. Seul bémol, il faudra disposer au minimum de Windows 7 SP1 ou supérieur.

En recourant un peu plus à la barre d’outils, l’ergonomie de Paint.NET 4.0 a été remaniée, par exemple au niveau des formes, qui se sont multipliées et qui sont désormais regroupées dans un sous-menu de l’outil correspondant.

Il faut également souligner que cette nouvelle version introduit de nombreuses nouveautés, comme la baguette magique, le pot de peinture et l’outil de sélection qui supportent désormais l’anticrénelage, la transparence qui est conservée lors des copier-coller ou encore la possibilité de réorganiser les calques par de simples glisser-déposer.

Pour finir, il faut encore dire que Paint.NET 4.0 ne pèse que 6 Mo, auxquels il faut bien entendu ajouter le .NET Framework 4.5, et qu’il est désormais disponible au téléchargement.

Paint.NET 4.0 : l'alternative gratuite à Photoshop fait sa révolution
Paint.NET 4.0 : l’alternative gratuite à Photoshop fait sa révolution
Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQue faut-il retenir de Google I/O 2014 ?
Article suivantiPod Touch : Apple baisse les prix

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here