Panda 4.0 : bonnes pratiques anti pénalité

La récente mise en service de Panda 4.0 n’est pas forcément sans conséquence pour le référencement des sites. Histoire de ne pas subir de pénalité, quelles sont les bonnes pratiques ?

Afin de pouvoir proposer des contenus de bonne qualité aux internautes, Google ne cesse d’améliorer l’algorithme de son moteur de recherche. C’est dans la logique de cette démarche que Panda 4.0 a récemment été déployé.

Si Panda 4.0 continue à privilégier les contenus pertinents, cette nouvelle version cherche surtout à éradiquer certaines pratiques jugées nuisantes, par exemple le spamming.

Pour éviter d’être pénalisé, la meilleure solution est d’appliquer certaines bonnes pratiques :

1. Vu que Google veut proposer des contenus pertinents aux internautes, il faut que le contenu de votre site soit pertinent. Mettre à jour ses pages avec des contenus frais devient indispensable. L’utilisation de la balise « noindex » sur les pages sans valeur vous permettra de mieux mettre en valeur votre contenu.

2. Au cas où Panda détecterait l’utilisation d’une technique douteuse pour améliorer le classement, la pénalité risque d’être sévère. Il est donc préférable d’optimiser la qualité du site, d’améliorer les parties plus faibles, car Google annonce que « tout contenu de faible qualité peut avoir des répercussions sur le classement du site en entier ! ». À ce propos, un bon contenu se caractérise par un langage naturel…

3. Contenu de qualité rime avec contenu unique. Il est donc important d’éviter l’utilisation de contenus dupliqués. Le problème des pages dupliquées peut par exemple être proprement réglé par l’utilisation de redirection 301.

Petit détail, Google fait la différence entre www.votredomaine.com et votredomaine.com, ce qui pourrait occasionner la détection d’un dupliqua. Il faut en retenir une et faire une redirection 301 pour l’autre.
L’utilisation de l’attribut canonique (rel= »canonical ») pour indiquer les pages originales peut être utile, surtout si ces pages sont accessibles depuis plusieurs URL.

4. Le contenu d’un site passe également par son accès. Une bonne hiérarchie évitera une pénalité.

Dans cette optique, les publicités excessives au-dessus de la ligne de flottaison, un trop grand nombre de liens internes ou sortants, ou encore l’utilisation de couleurs ne facilitant pas la lecture sont autant de points pénalisants.

5. Pour finir, internet doit aller vite, donc votre site doit se charger rapidement. Compresser les images et vidéos, voire même le code source, améliorer grandement le temps de téléchargement, comme il est également bon d’éviter des ralentisseurs comme le format Flash.

Dans cette logique, l’utilisation du responsive design pour adapter votre site au mobile et faciliter l’accès à votre site est une excellente chose.

Les utilisateurs de CMS, comme WordPress, prendront garde à supprimer les plugins inutilisés.

Si le respect de ces 5 points ne suffit pas à faire de votre site un site parfait, ils contribuent grandement à ne pas être pénalisés par Google, ce qui est primordial.

google-panda-4

panda-4-0-bonnes-pratiques-anti-penalite

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker