Panda 4.0 : eBay grand perdant de l’arrivée du nouvel algorithme

S’il était certain que le déploiement du nouvel algorithme Panda 4.0 par Google aurait un impact sur le référencement de certains sites, personnes ne s’attendait à ce que le site eBay perde 33% de son trafic.

Suite à l’arrivée de Panda 4.0, les premières statistiques font ressortir les sites gagnants et perdants du nouvel algorithme du moteur de recherche de Google. C’est de cette manière qu’il apparait que le site eBay a perdu 33% de son trafic web suite au passage du Panda 4.0. Quelle est la raison de cette dégringolade ?

Pour comprendre ce qui s’est passé, il faut remonter à l’année dernière, lorsqu’une étude expérimentale était arrivée à la conclusion que « les Adwords ne fonctionnaient pas pour les grandes marques et que le référencement payant est d’une utilité marginale ». Fort de ce précepte, eBay a donc laissé tomber les annonces Adwords.

À cela, Larry Kim explique encore que la stratégie SEO d’eBay s’appuyait sur des pages satellites contenant très peu de texte, le genre de page que Google souhaite désormais faire disparaitre. C’est ainsi que tous les liens du sous-domaine principal d’eBay ont disparu, réduisant le trafic général des requêtes d’environ 75% alors même qu’eBay se classait précédemment 1er sur ce trafic.

Comme si cela ne suffisait pas, eBay a également été classé sur 80% des mots clés de longue traîne où il se classait précédemment dans le Top-10.

Dès lors, que penser de ce déclassement d’eBay ? Est-ce que le référencement organique est vraiment un risque lorsque les liens commerciaux Adwords sont abandonnés ? Officiellement, rien ne le laisse supposer, mais nombreux sont ceux à imaginer qu’eBay a été puni pour avoir abandonné les annonces Adwords.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentProjet Tango : Google serait en train de produire une tablette capturant la 3D
Article suivantPakistan : Twitter censure des contenus blasphématoires

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here