Parallels Desktop 11 : le meilleur de Windows 10 sur son Mac

Grâce à la dernière version de Parallels Desktop, la 11, il est possible d’obtenir le meilleur de Windows 10 sur son Mac, ce qui comprend aussi l’assistant virtuel Cortana.

Il existe différentes manières d’exécuter Windows sur un Mac. Pour beaucoup, Parallels Desktop est la solution préférée en étant rapide, fiable et surtout simple à mettre en œuvre.

Grâce à Parallels Desktop 11, la dernière version de l’application, il est même possible d’installer Windows 10 et de profiter de toutes ses qualités. Pour ce faire, il faut bien évidemment disposer d’un Mac, du logiciel Parallels Desktop 11 et d’une copie de Windows 10.

Une fois que tout est installé, il est par exemple possible Cortana dans son bureau Windows 10, mais aussi à l’aide de commandes vocales, et cela même depuis une application OS X.

L’intégration étroite de Cortana dans OS X grâce à Parallels Desktop 11 offre d’autres avantages, comme la visionneuse pour les documents Windows, une extension de la vie de la batterie, l’utilisation des services de localisation OS X dans les applications Windows, etc.

Pour ceux qui possède déjà Parallels Desktop 11, cette nouvelle version améliore les performances, comme le lancement de Windows qui est jusqu’à 50% plus rapide, l’autonomie de la batterie qui gagne 15%, les performances de Windows qui sont améliorées de 20% (selon PassMark), le déplacement de fichier entre OS X et Windows qui est 5% plus rapide, etc.

Pour les professionnels qui ont besoin de plus de support, d’outils de débogage avancés ou encore de pouvoir partager des données via le cloud, une version Pro est également disponible.

Pour finir, il faut encore dire que Parallels Desktop 11 est proposé au prix de 79,99 dollars, seulement 49,99 dollars dans le cas d’une mise à niveau d’une version précédente, alors que les éditions Pro et Business sont proposées au prix de 99,99 dollars par an et par site.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft a participé à la keynote d’Apple !
Article suivantLe Mollivirus sibericum est un virus géant préhistorique qui dormait depuis 30 000 ans !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here