Paramètres de confidentialité : Facebook veut jouer la simplification

Alors que de nombreux utilisateurs gèrent mal, ou pas, leurs paramètres de confidentialité, Facebook compte faire preuve de pédagogie afin de rendre plus visibles et plus explicites ces paramètres, donc plus simples à paramétrer.

Beaucoup trop d’utilisateurs de Facebook publient des statuts et/ou des photos embarrassants sans véritablement maitriser les paramètres de confidentialité de leur compte. Pour remédier à ce problème, le réseau social veut jouer la simplification par la sensibilisation de ses utilisateurs.

Pour ce faire, rien de mieux que la pédagogie et c’est pour cette raison que Facebook a adopté une mascotte en forme de petit dinosaure.

Concrètement, les utilisateurs qui écrivent de manière visible pour tous les internautes, ou ceux qui n’auront pas changé depuis longtemps leurs paramètres de confidentialité verront apparaitre un adorable petit dinosaure dans une fenêtre d’information. Il signifiera par exemple à l’utilisateur que « Vous n’avez pas changé dernièrement votre liste de qui peut voir vos publications, nous voulons nous assurer que vous partagez cette publication avec les bonnes personnes ».

Hormis ce dinosaure bleu, au design très enfantin, Facebook va aussi simplifier le réglage du cercle de diffusion des publications en expliquant clairement les différentes options, une simplification qui sera aussi portée sur les applications mobiles en apparaissant de manière nettement plus visible et compréhensible.

Pour finir, le même effort de clarification sera également apporté à la publication de photos.

Il faut encore préciser que ces nouveautés sont annoncées, mais pas encore disponibles.

Facebook veut simplifier la gestion des paramètres de confidentialité
Facebook veut simplifier la gestion des paramètres de confidentialité

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentG502 Proteus Core : Logitech lance une nouvelle souris ajustable pour les gamers
Article suivantKickstarter : une imprimante 3D grand public à 299 dollars

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here