Pas de collision imminente avec un astéroïde, la NASA est formelle !

La NASA est formelle, aucun astéroïde ne menace la Terre malgré la multitude de rumeurs qui circulent sur internet.

À croire ce qui se dit sur le web, un astéroïde devrait prochainement entrer en collision avec notre planète, une collision qui devrait intervenir entre le milieu et la fin septembre, près de Porto Rico, dans les Caraïbes.

Malgré ses rumeurs catastrophistes alarmistes, les Terriens que nous sommes pouvons dormir sur nos deux oreilles. En effet, la NASA dément toutes ces rumeurs.

L’agence spatiale américaine affirme formellement qu’« Il n’y a aucune base scientifique, pas l’ombre d’une preuve, qu’un astéroïde ou tout autre objet céleste risque d’entrer en collision avec la Terre à ces dates ».

Paul Chodas, un responsable de la NASA, ajoute que « S’il y avait un objet assez grand pour causer ce type de destruction en septembre, nous aurions déjà vu quelque chose ». « La NASA détecte, piste et enregistre les descriptions des astéroïdes et des comètes passant à 48 millions de kilomètres de la Terre grâce à des télescopes installés au sol ou dans l’espace », précise-t-il.

Avant de souligner qu’« il n’existe aucune preuve qu’un astéroïde ou tout autre objet céleste circule sur une trajectoire qui va percuter la Terre », il rappelle aussi que les nombreuses annonces catastrophistes faites précédemment, comme la fin du monde en 2012 à la fin du calendrier Maya, sont passées sans que rien de catastrophique ne se soit finalement passé, « exactement comme la NASA l’avait annoncé ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’activité humaine est la principale cause de l’érosion littorale
Article suivantLe logiciel de communication de Stephen Hawking accessible à tout le monde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here