Pas vu la Lune de sang de dimanche ? Alors regardez les vidéos !

La nuit de dimanche à lundi a été le théâtre d’un spectacle rare, une super Lune doublée d’une éclipse lunaire aussi appelée Lune de sang.

La nuit de dimanche à lundi a été le théâtre d’un spectacle rare vu que le même spectacle ne se reproduira pas avant 2033. En l’occurrence, il s’agissait d’observer une super Lune, c’est-à-dire lorsque notre satellite est à son périgée, au plus près de la Terre, en même temps qu’une éclipse lunaire.

« La Lune passe la plupart du temps au-dessus et en dessous de l’ombre de la Terre. Ce soir, elle sera pile dedans », a expliqué Jacques Sanchez, le président de l’association Pléiades, un groupe qui gère le petit observatoire situé dans la commune de Latrape (Haute-Garonne), à 45 kilomètres de Toulouse.

Cette combinaison de super Lune et d’éclipse lunaire a été un spectacle visible du continent américain au Moyen-Orient.

Alors qu’il fallait se lever très tôt, ou se coucher très tard, en Europe, l’avantage d’internet est que de nombreuses vidéos de cette Lune sang sont disponibles pour voir cet événement rare même si on n’a pas pu y assister en direct.

C’est ainsi qu’il est possible de revivre le moment où l’ombre de notre planète commence à grignoter la Lune, mais aussi le moment où notre satellite arbore de magnifiques couleurs cuivrées.

C’est ainsi que les nombreuses personnes ayant assisté à ce spectacle ne le regrettent pas et le qualifie de « spectacle céleste exceptionnel ».

« C’est magique de s’imaginer dans l’espace, le Soleil, la Terre, et pile-poil aligné, la Lune. On se sent tout petit, ça remet les choses en place », a commenté Dominique Riva, une amatrice de 49 ans.

« Les éclipses n’ont jamais la même couleur, cela dépend de la densité et de la qualité de l’atmosphère. Par exemple, si on a une éruption volcanique, les particules de poussière dans l’atmosphère produisent une couleur différente sur la Lune », a encore expliqué Jacques Sanchez.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa NASA soit annoncer une découverte majeure au sujet de Mars
Article suivantÀ quelle date est l’anniversaire de Google ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here