Passation de pouvoir entre Internet Explorer et Google Chrome

L’hégémonie d’Internet Explorer sur le marché des navigateurs vient de prendre fin. Alors que le logiciel de Microsoft a été pendant de longues années le leader incontesté du marché, il vient d’être relégué à la seconde place par Chrome de Google. Ce n’est pas une surprise dans l’évolution du marché prédisait l’arrivée de cette passation de pouvoir.

Dans de nombreux pays, à l’instar de la France, Chrome est depuis longtemps le leader du marché. D’ailleurs, depuis 2012, certains organismes faisaient état d’un chassé-croisé entre les deux navigateurs. En fait, le marché mondial grand public privilégie depuis longtemps le navigateur de Google. Ce sont les entreprises qui ont fait le plus de résistance.

Alors que Net Application a indiqué qu’Internent Explorer était encore leader du marché en mars avec 43,40% de part de marché contre 39,09% pour Chrome, les rôles sont inversés en avril avec 41,66% de part de marché pour le navigateur de Google contre 41,35% pour celui de Microsoft. L’écart est encore tenu, mais la passation de pouvoir est faite.

Une passation de pouvoir pleine de leçons

Depuis toutes ces années, Internet Explorer a su résister à la concurrence, Firefox en tête. Le navigateur n’a par contre rien pu faire contre Chrome. Il faut dire que le navigateur de Google bénéficie d’un formidable levier de croissance, celui d’être aussi disponible sur mobile. Par ailleurs, Microsoft vient de pratiquement laisser tomber IE au profit d’Edge, le nouveau navigateur qui est intégré par défaut à Windows 10. D’ailleurs, la firme de Redmond a annoncé la fin du support de plusieurs anciennes versions de son navigateur.

Cette passation de pouvoir montre aussi que, malgré toutes ses failles et lacunes, Internet Explorer a su résister pendant près de 20 ans. La question qu’il faut se poser maintenant est de savoir si Chrome va pouvoir tenir aussi longtemps en tant que leader du marché.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft doit trouver un nouveau processeur pour l’HoloLens !
Article suivantSi vous voulez regarder Mercure passer devant le Soleil, il faudra faire attention aux yeux
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here