PayPal : à quand une monnaie intergalactique ?

Alors que Virgin Galactic parle d’envoyer des touristes à la frontière de l’espace ou que certains évoquent des voyages vers la planète Mars, PayPal considère qu’il est temps de lancer la première monnaie intergalactique.

La notion de tourisme spatial entre de plus en plus dans les mœurs actuelles avec les opérations prévues par Virgin Galactic, Space X, ou encore les projets de voyage vers la planète Mars. Mais, à l’instar de « Battlestar Galactica » ou « Star Trek », l’utilisation d’une monnaie intergalactique est une constante. C’est dans ce sens que PayPal, via une initiative dévoilée jeudi à l’Institut SETI à Mountain View, envisage sérieusement de lancer la première monnaie intergalactique.

C’est entouré de l’astronome américaine Jill Tarter, spécialisée dans la recherche de la vie extraterrestre, et de l’ancien astronaute Buzz Aldrin qu’Anuh Najar, le directeur de la communication de PayPal, a expliqué que les astronautes ont des factures à payer lorsqu’ils sont dans l’espace, mais aussi qu’un hôtel spatial devrait voir le jour dans les années à venir, sans parler des vols. PayPal ayant été créée il y a quinze ans pour devenir une monnaie globale, PayPal ambitionne tout simplement de faire de même au niveau intergalactique.

Il est certain que cette idée peut sembler saugrenue à l’heure actuelle, mais il est vrai aussi que l’humanité n’a jamais été aussi prise de partir à la conquête de l’espace. Alors, est-ce une idée loufoque, réaliste, ou juste un peu avant coureuse ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMac OS X Mavericks : Apple multiplie les bêtas
Article suivantTéléphonie : vers un usage libre à bord des avions ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here