Touchés par Petya ? Récupérez vos données sans payer !

Depuis mars dernier, Petya, logiciel classé dans la catégorie ransomware, bloque l’accès aux disques durs après un message faisant croire à une vérification du disque dur après son plantage et demande une rançon pour les récupérer. Une solution a été trouvée.

Un algorithme pour vous sauver des rançonneurs de Petya !

Il est maintenant possible de récupérer les données des disques durs affectés par Petya sans payer la rançon qui s’élève à 0.99 BitCoins (ce qui équivaut à environ 418 USD). Un algorithme a été formulé par des experts en sécurité. Il permet de casser la clé de chiffrement utilisée pour bloquer l’accès aux données. Il restaure également le Master Boot Record (ou zone d’amorce) qui est le premier secteur de tout disque dur, où se trouvent les informations nécessaires à l’ordinateur pour lancer le système d’exploitation.

Technique utilisable même par les novices

Bleeping Computer a confirmé l’efficacité de la méthode qui a été développée par Leostone. Elle reste toutefois compliquée puisqu’elle repose sur l’extraction de données précises à partir du disque dur. Heureusement, une solution a été trouvée par à Fabian Wosar spécialiste de la sécurité d’Emsisoft qui a développé le « Petya Sector Extractor ». Il suffit de brancher le disque dur à un autre ordinateur puis d’utiliser une application web gratuite. Le redémarrage de l’ordinateur est par la suite possible avec le disque dur piraté. À l’affichage de la page qui rappelle la demande de la rançon, il faut introduire la clé donnée par Leostone et le disque dur est automatiquement déverrouillé.

La solution contre Petya pourrait devenir désuète très vite…

L’erreur des pirates réside dans leur utilisation d’un ordinateur Windows pour encrypter les données, ouvrant la porte à la recherche d’une clé de décryptage. Le seul hic, qui est le même pour tous les problèmes de sécurité informatique, est que les auteurs de Petya doivent déjà être en alerte et la modification de leur code pour bloquer cette solution doit donc être en processus.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSpaceX réussit à récupérer Falcon 9 et laisse l’Europe derrière
Article suivantHRP-2, le robot de Schaft de plus en plus humain
Avec des parents scientifiques, j'ai été bercée depuis mon plus jeune âge dans domaines de compétence qui me dépassaient complètement. Bien qu'ayant choisi une carrière de journaliste, je me suis naturellement toujours retrouvée à parler de ce genre de sujets. Les thèmes qui me passionnent le plus ? La physique par mon père, la biologie pas ma mère. Mais je l'avoue, je suis loin d'être aussi compétente qu'eux. Après avoir roulé ma bosse en travaillant pour diverses publications, je me suis retrouvée à écrire pour des sites internet. Je trouve que cette approche du journalisme colle plus à l'ère du temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here