La Peugeot 308 R Hybrid a de quoi séduire, mais arrivera-t-elle en concessions ?

Avec la 308 R Hybrid, les ingénieurs de Peugeot démontrent tout leur savoir-faire. La véritable question est de savoir si ce bolide sera commercialisé.

La passion de l’automobile est toujours très vivace chez Peugeot comme le prouve la récente 308 GTI. Mais que dire de la 308 R Hybrid, la preuve roulante que la marque au Lion est capable de concevoir un beau bolide lorsque ses ingénieurs ont les coudées franches.

L’œuvre de Peugeot Sport

Cette 308 R Hybrid est issue de Peugeot Sport, une voiture conçue sur la base d’une 308 GTI, qui profite de toute l’expérience accumulée avec les 908 Hybrid4 et 208 Hybrid FE. C’est ainsi que le bolide a droit à deux moteurs électriques de 115 chevaux chacun, un entraînant directement le pont avant, l’autre entraînant les roues arrière au travers d’un différentiel placé à l’intérieur de l’essieu. Chaque moteur électrique a droit à sa propre batterie.

La capacité totale de la batterie est de 3 kWh, ce qui permet une autonomie d’environ 10 kilomètres en mode 100% électrique. Au niveau de la consommation officielle, elle est d’environ 3 litres aux 100 km (70 g/km de CO2).

115, 270, 400 ou 500 chevaux ?

En mode ZEV (Zéro Emission Vehicle), la 308 R Hybrid démarre en utilisant que son moteur arrière électrique de 115 ch, tant que la voiture roule à moins de 100 km/h est que la batterie a de l’énergie. Sinon, elle passe automatiquement en mode Hybrid, soit 270 ch (330 Nm).

En activant le mode Hybrid Sport, la puissance passe 400 ch, 285 pour l’essieu avant et 115 pour l’essieu arrière. Pour dépoter, il est encore possible de passer en mode « Launch Control », soit 500 ch, bien évidemment tant que les batteries l’autorisent. Dans ce mode extrême, le 0 à 100 km/h est avalé en seulement 4 secondes !

La véritable question va être de savoir si cette 308 R Hybrid se retrouvera en concessions, ce qui signifierait qu’elle serait commercialisée. En effet, pour le moment, il ne s’agit que d’un concept, de la démonstration roulante du savoir-faire Peugeot. Est-ce que Carlos Tavares va donner son feu vert ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentComme Saturne, Mars pourrait un jour avoir un anneau
Article suivantL’Apple Watch ne sert pas seulement à donner l’heure

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here