Peugeot RCZ R Bimota : une hors série de plus de 300 ch

[VIDÉO] Le constructeur automobile Peugeot s’est associé au fabricant de motos italiennes Bimota pour créer la RCZ R Bimota, une hors série de plus de 300 ch.

Inutile de vous précipiter chez votre concessionnaire Peugeot, la RCZ R Bimota n’y sera pas disponible. Il s’agit en effet d’une voiture hors série, existante à un seul exemplaire, qui a été présenté au salon de Vérone.

Extérieurement parlant, tous les fans de la marque Bimota constateront que la livrée de la RCZ R Bimota adopte le code couleur de la marque italienne avec le rouge et le blanc, sans oublier quelques drapeaux italiens çà et là.

Sous le capot, le bloc 1.6 THP de la RCZ R d’origine a été reprogrammé, pour passer de 270 chevaux à 304 ch, des modifications qui comprennent également une nouvelle soupape de dérivation et un nouveau catalyseur d’échappement.

Résolument sportives, les suspensions ont été abaissées de 10 millimètres, alors que les freins sont devenus plus puissants avec des disques de 380 millimètres et des étriers à 4 pistons à l’avant.

L’habitacle accueille de l’alcantara, des compteurs et ouïes d’aérations cerclées de rouge pour une ambiance définitivement sportive. L’originalité est un système d’infodivertissement sur un écran de sept pouces Tom Tom face au passager… en fait la navigation assurée par le copilote.

Pour agrémenter le tout, deux caméras GoPro 4 font aussi partie de l’équipement, des gadgets utiles pour filmer ses exploits. Dernier détail, en lieu et place des strapontins arrière habituels, une pour les casques a été installée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft améliore la réactivité de la manette de la Xbox One
Article suivantNintendo : l’irrationnel succès des Amiibo

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here