Philae : Rosetta a photographié ses rebonds

Alors que les harpons devant arrimer Philae à la comète Tchourioumov-Guérassimenko ne se sont pas déclenchés, le module a rebondi. L’ESA vient de publier des images des rebonds.

C’est sur le blog de la mission Rosetta que l’Agence spatiale européenne (ESA) a publié dimanche des images du rebond de Philae sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko lors de son atterrissage historique de mercredi dernier.

Les clichés, pris par la sonde Rosetta lors de la descente du module, montre « ce qui semble être l’ombre d’un nuage de poussière soulevée lorsque Philae a effectué son premier contact sur la surface de la comète à 15h35 GMT » explique l’ESA.

Une analyse plus poussée des images publiées par l’ESA permet de deviner le point brillant qui est Philae lui-même, mais aussi un point plus sombre qui serait son ombre, mais aussi celle du nuage de poussière.

Il est à rappeler que les harpons qui devaient ancrer Philae à la comète n’ont pas fonctionné et que le module se retrouve désormais dans une position nettement moins favorable, sur une pente, coincé contre une espèce de falaise, avec une de ses trois pattes qui ne touchent pas le sol.

Au sujet de ce rebond, le site Wired publie une simulation du rebond de Philae, modélisée par Rhett Allain, Maître de conférences en Physique à la Southeastern Louisiana University, ainsi que quelques explications physiques.

cometbounce

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHonda vs Toyota : duel autour de la pile à combustible
Article suivantFuture capsule spatiale habitée Orion : un peu de technologie européenne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here