Une photo d’orage qui alimente des thèses complotistes concernant le CERN

Une photo d’un orage au-dessus de Genève a été détournée pour affirmer que des expériences du CERN visent à contrôler la météo et ouvrir des portails spatio-temporels.

C’est sans arrière-pensée que la photographe Joëlle Rodrigue a publié une image d’un orage au-dessus de Genève (Suisse) sur sa page Facebook. Depuis, sa prise de vue a été reprise, mais elle a surtout été détournée. À cela, il faut ajouter certains témoignages qui expliquent que le ciel au-dessus du laboratoire principal du CERN aurait brusquement changé de couleur. Il serait en effet devenu rouge écarlate, avec de grandes taches noires formées par des tourbillons de vent.

En associant cela, des rumeurs complotistes ont commencé à circuler sur Internet. Par exemple, The Sun et Sunday Express au Royaume-Uni et Le Point en France ont repéré une vidéo visionnée plus de 180 000 fois sur YouTube qui utilise l’image de la photographe pour affirmer que le CERN serait en train de mener des expériences pour « dérégler les cycles météorologiques » et à « ouvrir des portails ».

« Je ne connaissais absolument pas cette théorie, je l’ai découverte en lisant les commentaires. J’ai fait une recherche Google de ma photo et j’ai pu constater cette utilisation détournée ! », a constaté Joëlle Rodrigue. Les commentaires concernant sa photo contiennent d’ailleurs souvent la question : « Le nuage se trouve-t-il au-dessus du CERN ? ». « Le cliché a bien été pris le 24 juin entre minuit et 1 h du matin, mais je ne cautionne en aucun cas l’utilisation qui en a été faite ni cette théorie farfelue ! Ce qu’on voit sous le nuage est la ville de Genève et son lac. Le CERN se trouve dans cette direction, c’est qui a alimenté cette histoire », a confié la photographe à 20 Minutes. Elle souligne qu’il est « impossible d’affirmer qu’il est exactement au-dessus des locaux de l’accélérateur de particules ».

Des théories complotistes qui ne sont pas une première

La semaine dernière, au moment où cette fameuse photo a été prise, le CERN utilisait son grand collisionneur de hadrons installé (LHC) pour mener une expérience de routine visant essentiellement les protons. Cela n’a donc absolument rien à voir avec le programme AWAKE cité par le narrateur de la vidéo ni un effet quelconque sur les récentes intempéries climatiques à travers le monde.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le CERN est au cœur des thèses complotitstes. En fin d’année dernière, plusieurs blogs s’étaient fait l’écho d’expériences visant à « jouer avec le ciel » en créant « des vortex incontrôlables ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here