Photos en ligne : les Français sont partageurs

Avec 51% des personnes interrogées qui annoncent partager des photos en ligne, les Français sont très partageurs.

Alors que la période des vacances approche, un sondage réalisé par TNS Sofres révèle que plus d’un Français sur deux va partager ses photos en ligne sur internet. Ils sont en effet 51% à avoir annoncé qu’ils partageaient leurs clichés.

Si ce chiffre correspond à l’ensemble du panel, il faut préciser que ce pourcentage grimpe même à 83% pour les 15-24 ans !

Cette étude révèle également que 7% des personnes interrogées annoncent prendre des photos « tous les jours », 11% « au moins une fois par semaine », 16% « plusieurs fois par mois », 35% « de temps en temps » et 36% « occasionnellement ». Ils précisent également qu’ils sont seulement 4% à les imprimer « systématiquement » et 32% « de temps en temps ».

Au niveau des habitudes photographiques, il s’agit pour 24% des Français de photos de vacances, pour 24% de la famille ou des amis, de 21% du quotidien et de 19% de selfies alors que la palme revient avec 33% aux sites marchands dans le cas de transactions.

Avec de tels chiffres rien que pour la France, on comprend d’autant mieux le forcing fait par les géants du net pour se positionner sur la photo en ligne avec une audience si énorme.

Pour finir, il faut encore souligner que 69% des Français estiment plutôt « ne pas faire confiance » au partage ou au stockage sur internet pour leurs photos et vidéos, ce qui semble à priori un pléonasme vis-à-vis de leur habitude de diffusion sur le NET.

83% des 15-24 ans partagent des photos en ligne
Des photos de vacances publiées par des membres de Facebook.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUnicode 7.0 : 250 nouvelles émoticônes bientôt à disposition
Article suivantLa PS4 se vend toujours mieux que la Xbox One

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here