PiBot : un robot humanoïde aux commandes d’un avion

Est-ce que PiBot, un robot humanoïde pilotera au jour un avion réel ? En tout cas, aujourd’hui, il est déjà capable de le faire sur simulateur.

Présenté à Chicago lors de la conférence internationale sur les robots intelligents et les systèmes, PiBot est un robot humanoïde très particulier. Il est en effet capable de piloter un avion… sur simulateur pour le moment.

Comme le démontre la vidéo de présentation de PiBot, le robot est capable de réellement piloter un avion sur un simulateur de vol, que cela la préparation au vol, le décollage, les manœuvres en l’air ou encore l’atterrissage. Créé par des scientifiques coréens, ce robot humanoïde semble disposer de toutes les compétences nécessaires à pouvoir piloter seul un avion réel. Capture d'écran de la vidéo de présentation de Pilot, le robot pilote d'avion.

Si le voir aux commandes d’un long courrier est pour le moment utopique, la prochaine étape du développement de PiBot est pourtant bien de lui faire piloter un vrai avion, mais un modèle réduit.

Plus qu’un simple automate, PiBot est capable de repérer les voyants et de les utiliser, grâce à son dispositif de reconnaissance visuelle. Il maîtrise par ailleurs toutes les manœuvres nécessaires au décollage et à l’atterrissage, à la navigation, mais aussi monter, descendre et prendre des virages, et cela de façon autonome.

Comme l’explique le professeur David Hyunchul Shim, un des créateurs du robot, « PiBot va permettre de mettre au point un système de vol entièrement automatisé qui pourra, éventuellement remplacer un jour les pilotes humains ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCNRS : la médaille d’or 2014 pour Gérard Berry
Article suivantThon en boîte : le carton rouge de Greenpeace

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here