Piratage de Sony Pictures : le FBI enquête sur la sortie prématurée de films

Suite à la sortie prématurée de plusieurs nouveaux films, Sony Pictures a demandé au FBI d’enquêter afin de savoir si c’est lié à la récente attaque informatique contre la société.

À l’heure actuelle, tout le personnel de Sony Pictures a reçu pour directive de ne pas utiliser les ordinateurs ni de se connecter au réseau de l’entreprise. Le motif de cet ordre est qu’une enquête a été ouverte au sujet d’une violation de la sécurité.

Le 24 novembre dernier, le studio de cinéma Sony Pictures avait été contraint de temporairement fermer boutique après que des pirates aient pu prendre le contrôle de ses systèmes informatiques, un piratage qui s’était agrémenté d’une tentative d’extorsion vu que les hackers ont exigé une rançon pour ne pas dévoiler certaines données sensibles de l’entreprise.

Dans le sillage de ce piratage, le Financial Times rapporte que plusieurs films de Sony Pictures sont alors apparus sur des sites, des remakes tels que Annie, World War 2, Fury et Mr. Turner. C’est suite à cette diffusion que le studio aurait appelé le FBI pour enquêter si la sortie prématurée de ces films est reliée à l’attaque de l’entreprise.

Comme les pirates menacent, « Nous vous avons déjà averti, et ce n’est qu’un début. Nous continuerons jusqu’à ce que notre demande soit satisfaite […] Nous avons obtenu toutes vos données internes, y compris vos secrets et vos tops secrets. Si vous n’obéissez pas, nous libérerons ces données… dans le monde entier ».

Il est à noter que, officiellement parlant, Sony ne reconnait pour le moment qu’un « problème informatique » et pas un piratage. Il s’avère tout de même, si toutes les informations qui circulent sont vraies, que la firme est belle et bien prise en otage par un groupe de hacker qui serait appelé #GOP.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité