Accueil » Technologie » Piratage informatique : l’opérateur TalkTalk annonce avoir reçu une demande de rançon

Piratage informatique : l’opérateur TalkTalk annonce avoir reçu une demande de rançon

L’opérateur de télécom britannique a été piraté. Son directeur annonce avoir reçu une demande de rançon de la part des pirates.

TalkTalk, opérateur de téléphonie fixe en Grande-Bretagne, a été la cible d’une cyberattaque. Des données personnelles sur ses quatre millions de clients ont été volées.

Par le biais de Didon Harding, directeur exécutif de TalkTalk, l’opérateur déclare qu’une enquête a été ouverte par les autorités locales pour « violation de données généralisée ». Il explique que les pirates pourraient avoir eu accès à l’ensemble des données personnelles des clients de l’entreprise, des informations sensibles qui comprennent des détails sur les cartes de crédit, les dates de naissance, les adresses, etc.

À la BBC, il a déclaré : « Oui, nous avons été contactés, par je ne sais pas si c’est un individu ou un groupe prétendant être le pirate ».

Dans un communiqué, l’opérateur explique qu’il ne sait pas combien de données ont été compromises et que la police britannique menait son enquête. TalkTalk indique également que c’est mercredi soir que l’attaque a été découverte.

« Nous avons commencé à communiquer directement avec tous nos clients directement pour leur fournir plus de détails », précise le communiqué.

Blair Bishop, un porte-parole de TalkTalk, a par ailleurs confirmé que l’entreprise avait été contactée par quelqu’un prétendant être l’auteur de cette cyberattaque dans le but d’obtenir une rançon.

Il est précisé que rien ne prouve pour le moment que cette personne soit réellement l’auteur de cette attaque informatique.

Après les attaques réussies contre Target, Home Depot, JPMorgan Chase, et autres, TalkTalk est la nième attaque qui cible des données en ligne.

Ce genre d’attaque, demandant une rançon, est communément appelé ransomware. Comme à chaque demande de rançon, le fait de la payer ne garantit en rien que les données ne soient pas divulguées. Pour l’heure, on ne sait pas si la rançon en question sera payée, ni son montant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Un suspect russe a été interpellé le 5 octobre pour le piratage de LinkedIn

Interpellation d’un suspect russe pour le piratage de LinkedIn

C’est lors d’une opération conjointe entre la police tchèque et le FBI qu’un suspect russe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *