Piratage : plusieurs films de Sony sont sur internet

En quelques heures, le dernier film de Brad Pitt, Fury, est devenu le second film le plus téléchargé sur Pirate Bay. Pour cause, il a été piraté directement chez Sony Pictures.

Des films à venir tels que Fury, Annie, Mr. Turner ou encore Still Alice, en version DVD ont été diffusés sur internet par des pirates informatiques. C’est ainsi que, en quelques heures, le dernier film de Brad Pitt, Fury, est devenu le second film le plus téléchargé sur Pirate Bay.

Cette divulgation est une grande première vue que ces films ne sont pas encore ou sont à peine sorti dans les salles. Il s’agirait carrément de tout le catalogue de Sony Pictures qui pourrait être diffusé simultanément, un véritable fiasco pour le studio. Une telle diffusion va bien évidemment affecter les résultats de la société et certainement lui faire investir un peu dans la sécurité de son infrastructure informatique.

En effet, même si Sony Pictures ne communique pratiquement pas sur l’affaire, tout son réseau informatique aurait été piraté la semaine dernière. L’intranet serait tombé aux mains des hackers, mais aussi des serveurs. Malgré le peu d’information disponible, les pirates menaceraient de diffuser les documents secrets de l’entreprise, notamment les dernières superproductions, si le distributeur de répond pas à leurs exigences. Celles-ci n’ont pour le moment pas été dévoilées publiquement.

La seule réaction officielle de Sony pour le moment est que le distributeur a réagi à la diffusion de son catalogue de films sur Pirate Bay en qualifiant cet acte de « crime ». L’entreprise prise par ailleurs être en train de travailler avec les forces de l’ordre pour retrouver les auteurs ces piratages.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJailbreak iOS 8.1.1 : au revoir Pangu, bonjour TaiG
Article suivantAriane 6 : coup d’envoi ce mardi ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here