Avec la Pixel C, Google veut venir chatouiller les iPad Pro et Surface

Pas question que Google laisse le marché des grandes tablettes à Apple et Microsoft. La firme de Mountain View lance la Pixel C pour venir chatouiller les iPad Pro et Surface.

C’est à la fin septembre que Google avait annoncé la Pixel C, une tablette convertible de 10 pouces. Alors qu’Apple propose l’iPad Pro et Microsoft les Surface, l’intention de la firme de Mountain View est bien évidemment de venir les chatouiller, ne pas leur laisser le champ libre.

Une tablette entière conçue et fabriquée par Google

Avec sa gamme Nexus, Google a pris l’habitude de faire concevoir et fabriquer ses appareils par des constructeurs tiers. Ce n’est pas le cas avec la Pixel C. La tablette est la première à être entièrement conçue et fabriquée par Google.

Pour afficher ses prétentions sur le marché des grandes tablettes, Google fait valoir de solides arguments. À commencer par le prix, 499 euros pour la version 32 Go, ou 605 euros pour la version 64 Go. Pour ajouter un clavier amovible, il faut ajouter 169 euros.

Avec sa coque en aluminium, la Pixel C a aussi fière allure. Son écran de 10 pouces (2560 x 1800 pixels) possède un bon contraste, avec des tonalités très chaudes. Côté son, elle a droit à deux haut-parleurs, de part et d’autre de l’écran. Pour la photo, elle a droit à un capteur photo frontal de 2,1 mégapixels, et de 8,1 mégapixels à l’arrière.

Grâce à la puce Nvidia Tegra X1, la Pixel C se montre surtout hyper réactive, ce qui reflète les performances du processeur. Le tout fonctionne bien évidemment avec Android Marshmallow.

Deux fois plus de capacité que l’iPad Pro à tarif égal

Vous l’aurez compris, la Pixel C a de sérieux arguments à faire valoir. Pour s’en convaincre, il suffit de constater qu’elle embarque deux fois plus de capacité que l’iPad Air 2 d’Apple… à prix égal. Pour venir taquiner la Surface, elle aurait peut-être dû embarquer Chrome OS au lieu d’Android. Mais pas grave. Si elle n’est pas un véritable outil de productivité, elle demeure néanmoins un véritable terminal multimédia.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOS X El Capitan 10.11.2 est dès à présent disponible
Article suivantQui s’occupera des enfants ? C’est aussi un thème de discussion des oiseaux !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here