Le plein de nouveautés pour Chrome 51, notamment 30 % d’énergie en moins

L’indétrônable Microsoft subit depuis longtemps la pression de Google. C’est ainsi que Chrome OS est en passe de devenir une réelle menace pour Windows avec la prise en charge de toutes les applications Android ou que Chrome est devenu le navigateur le plus utilisé dans le monde en devançant désormais Internet Explorer. C’est pour ces raisons que l’arrivée de Chrome 51 est importante, car cette nouvelle version doit assurer la mainmise de la firme de Mountain View sur le marché des navigateurs.

Dès lors, qu’est-ce que cette nouvelle version de Chrome, la version 51, apporte de plus aux utilisateurs ? Les nouveautés ne sont pas à chercher au niveau de l’interface, mais au niveau de ses performances. En supprimant le chargement de certains éléments non visibles à l’écran, Google a optimisé le rendu des pages. A croire ses dires, le navigateur devient ainsi jusqu’à 30 % moins énergivore pour les sites les plus populaires. Alors que Chrome était souvent critiqué pour sa consommation excessive, cette amélioration est plus qu’intéressante.

En corrigeant 42 failles de sécurité, notamment une dizaine de critiques, Chrome 51 augmente son niveau de sécurité. Au sujet de ces vulnérabilités, la firme de Mountain View a reversé 65 000 dollars aux experts qui les ont signalées.

Avec l’intégration d’une API de gestion des mots de passe appelée Credential Management, Chrome 51 simplifie la connexion aux nombreux sites qui utilisent cette technologie. Elle permet aux sites de communiquer avec le gestionnaire de mots de passe du navigateur, le Google Smart Lock, pour écourter la phase d’authentification.

Dès à présent disponible, Chrome 51 est proposé pour Windows, Mac OS et Linux. Il suffit de télécharger et installer cette version pour profiter de ses nouveautés.

Source : googlechromereleases.blogspot.fr

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa satisfaction est au rendez-vous pour le projet Cité Lib by Ha:mo de Toyota
Article suivantLe Prix Start-up FNAC 2016 récompense 3 projets d’objets connectés

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here